Skip to content
L’Ukraine menace de poursuivre le fournisseur de gaz russe — RT Business News


Naftogaz veut traîner Gazprom en arbitrage, affirmant qu’il sous-paye le transit du gaz vers l’Europe

L’opérateur ukrainien de gaz naturel, Naftogaz, prévoit de déposer une plainte en arbitrage contre le russe Gazprom en juillet en raison d’un sous-paiement présumé pour le transit du gaz vers l’Europe, a rapporté mardi RIA Novosti, citant le directeur général de la société, Yury Vitrenko.

« Les termes de notre contrat avec Gazprom stipulent que nous avons 45 jours pour essayer de résoudre nos différends avant de pouvoir aller en arbitrage. Le mois prochain, cette période expire et si rien ne se passe et que Gazprom ne change pas sa position, cela signifiera que nous avons le droit de demander un arbitrage international, et nous le ferons », a déclaré le PDG de Naftogaz.

Vitrenko a affirmé que Gazprom ne payait pas suffisamment pour les volumes de transit de gaz qu’il avait réservés.

Le 11 mai, l’Ukraine a suspendu le flux de gaz naturel russe vers l’Europe via Sokhranovka, un important point de transit, citant « ingérence des forces d’occupation ». Auparavant, le gaz russe circulait sans interruption dans des pipelines à travers l’Ukraine, malgré le conflit.

LIRE LA SUITE:
L’Ukraine bloque le flux de gaz russe vers l’Europe

L’opérateur du réseau de transport de gaz d’Ukraine a proposé de transférer tout le transit vers un autre point d’entrée, Sudzha dans la région de Koursk. Gazprom a déclaré qu’il ne pouvait pas rediriger les approvisionnements vers Sudzha car la reconfiguration serait « techniquement impossible ». La société russe a indiqué qu’elle avait pleinement rempli toutes ses obligations envers les consommateurs européens et que les services de transit avaient été payés.

Pour plus d’histoires sur l’économie et la finance, visitez la section commerciale de RT

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.