Macron dénonce « l’hypocrisie démocratique » du RN


LLe Rassemblement national « ne propose rien ». Emmanuel Macron se veut intransigeant lorsqu’il s’agit de faire le point sur le RN, à un peu plus d’un mois des élections européennes auxquelles il participe aux côtés de sa candidate, Valérie Hayer. Samedi 27 avril, dans une interview publiée par les quotidiens régionaux du groupe Ebra, le chef de l’Etat a vivement invectivé le parti d’extrême droite. « Il y a sept ans, ils voulaient sortir de l’Europe et de l’euro. Il y a deux ans, on ne le savait plus vraiment», a-t-il attaqué.

Le bulletin politique

Tous les jeudis à 7h30

Recevez en avant-première les informations et analyses politiques de la rédaction du Point.

MERCI !
Votre inscription a été prise en compte avec l’adresse email :

Pour découvrir toutes nos autres newsletters, rendez-vous ici : MonCompte

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Devant une dizaine de jeunes, en marge de sa visite à Strasbourg, Emmanuel Macron a mis en avant les contradictions des élus du parti de la flamme. Ils « disent qu’ils sont avec les agriculteurs, mais ne votent pas pour la PAC (politique agricole commune, NDLR) », incrimine-t-il encore.

LIRE AUSSI Européennes 2024 : le double ou rien de Macron « Ils servent les gens avec démagogie », insiste encore Emmanuel Macron, prenant l’exemple de l’immigration contre laquelle ses adversaires d’extrême droite « proposent de fermer les frontières », mais « quand ils sont aux commandes, ils voient qu’ils ont besoin de l’Europe pour les protéger ». leurs frontières.

Convaincre les jeunes

« Il y a une hypocrisie démocratique du RN », ajoute le chef de l’Etat. « Un réceptacle de colère ne fait pas un programme et l’agrégation des frustrations ne fait pas un projet », poursuit-il.

Le président entend donc « convaincre que leur réponse n’est pas la bonne », alors que Valérie Hayer est largement en retrait dans les sondages par le favori Jordan Bardella, président du RN.

LIRE AUSSI Macron prévient que l’Europe est « mortelle » et appelle à construire une défense « crédible » Emmanuel Macron dit aussi vouloir « convaincre les jeunes (…) de l’importance d’aller voter », malgré une participation traditionnellement faible au vote européen. « L’abstention n’est pas une fatalité, mais il faut expliquer pourquoi voter », assure-t-il, soulignant « un risque à ne pas voter », avec l’exemple du Brexit pour preuve.

Au cours du même entretien, le chef de l’Etat s’est dit prêt à ouvrir le dialogue sur la question de la défense européenne incluant également les armes nucléaires. « Mettons tout sur la table et regardons ce qui nous protège réellement de manière crédible », a-t-il déclaré.