Manuel Bompard dénonce « une volonté » du gouvernement « de criminaliser l’opposition »

« Il y a une volonté de faire taire, de museler, notamment les voix qui dénoncent le massacre en cours à Gaza », estime le coordinateur de La France insoumise, lundi sur franceinfo.

Publié


Temps de lecture : 1 min

Manuel Bompard, coordinateur de La France insoumise, lundi 22 avril 2024 sur franceinfo.  (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Manuel Bompard dénonce, lundi 22 avril, sur Franceinfo, un « une dérive de plus en plus autoritaire » du gouvernement. « Il y a une volonté de la part du pouvoir de criminaliser l’opposition. » ajoute le coordinateur de La France insoumise (LFI). Il se qualifie comme « superbe » et de « scandaleux » la convocation par la police de Rima Hassan, candidate LFI aux élections européennes, présente en septième position sur la liste, pour « apologie du terrorisme ». « Cela devrait alerter tout le monde. »estime Manuel Bompard.

Rima Hassan est notamment critiquée pour une interview accordée au média en ligne Le Crayon dans laquelle elle répond « VRAI » à l’affirmation « Le Hamas mène des actions légitimes. » « Dans la convocation sont mentionnées des dates qui ne correspondent pas à la publication de cet entretien », affirme le député insoumis. Il dénonce « une interview qui a duré 1h30 », dont « un extrait d’une minute a été publié », « ce qui ignore les autres réponses de Rima Hassan, notamment les réponses où elle disait très clairement que les actions commises le 7 octobre (par le Hamas) étaient des actes terroristes, qu’il fallait les condamner et qu’elle les condamnait ».

« Nous devons pouvoir dénoncer les actions de l’armée israélienne sans être poursuivis par la police ou la justice. »

Manuel Bompard, coordinateur LFI

sur franceinfo

C’est « ce qui se passe est très grave »insiste l’Insoumis après la double annulation d’une conférence, qui devait se tenir à Lille, de Jean-Luc Mélenchon et du juriste franco-palestinien sur la guerre au Moyen-Orient. « Il y a une volonté de faire taire, de museler notamment les voix qui dénoncent le massacre en cours à Gaza, et de venir sans cesse tenter d’expliquer que si vous portez la parole de paix, c’est parce que vous êtes antisémite », il continue.