Marseille tombe face à Reims (1-0) et s’éloigne de l’Europe

L’Olympique de Marseille s’est incliné face à Reims (1-0), mercredi en match en retard lors de la 32e journée de Ligue 1, ce qui compromet ses chances de disputer une Coupe d’Europe la saison prochaine.

Les hommes de Jean-Louis Gasset restent huitièmes au classement et comptent toujours trois points d’avance sur Lens (sixième), dernier virtuel qualifié pour une compétition européenne, et Lyon (septième).

A l’occasion de la 34e et dernière journée de championnat dimanche, les Marseillais devront s’imposer au Havre et espérer par la même occasion un faux pas de leurs adversaires directs.

Après la demi-finale de Ligue Europa perdue face à l’Atalanta Bergame (4-1, score cumulé), le club phocéen pourrait connaître une nouvelle désillusion après avoir terminé la saison 2022-2023 à la troisième place.

Devant s’imposer sur le terrain d’une équipe champenoise qui n’avait plus goûté à la victoire depuis le 17 mars (2-1 contre Metz), Marseille a manqué de créativité, d’entrain et de caractère. Trois jours après une victoire laborieuse contre Lorient (3-1), l’OM est apparu à nouveau en difficulté et sans véritable esprit de révolte une fois mené, malgré l’urgence.

C’est le malheureux Chancel Mbemba qui prolongeait dans ses propres filets un centre de Junya Ito, après une belle action de Reims (1-0, 33e). Les Marseillais ont cependant reçu un avertissement en début de match lorsque Marshall Munetsi a profité d’une excellente protection de ballon d’Oumar Diakité pour percer au milieu et battre Pau Lopez, mais l’Ivoirien a finalement été signalé hors-jeu (5e).

– Aubameyang n’a pas pu intervenir –

Ce sont les Rémois qui ont eu le plus d’occasions au global, puisque Junya Ito (16e), Keito Nakamura (38e), Reda Khadra (67e) et Adama Bojang (79e) ont eu des occasions de creuser l’écart, en vain.

Le gardien rémois Yehvann Diouf s’est également illustré en réalisant deux arrêts décisifs face à Pape Gueye (25e) et Luis Henrique (70e). Tellement précieux cette saison avec 29 buts inscrits toutes compétitions confondues, l’attaquant marseillais Pierre-Emerick Aubameyang, victime de problèmes gastriques depuis plusieurs jours, s’est montré très discret.

A Reims, remonté à la dixième place, l’entraîneur intérimaire Samba Diawara a déjà réussi son pari. Remplaçant au pied levé Will Still, parti « d’un commun accord » avec sa direction, l’ancien international malien a remporté un premier succès de prestige, cinq jours après un nul rassurant ramené de Brest (1-1).

En début de rencontre, les ultras rémois arboraient une banderole dure pour résumer la saison de leur club : « Janvier européen, depuis, bon à rien ! » Ils ne pourront pas en dire autant après cette rencontre. En face, fraîchement sorti d’Europe, Marseille devra peut-être attendre longtemps avant de le retrouver.

cor-rbo/bvo

Quitter la version mobile