Skip to content
Mathématiques : la France à la traîne

De plus en plus délaissées par les jeunes Français, les mathématiques vont faire leur grand retour au lycée. A partir de septembre, ils feront à nouveau partie du tronc commun au lycée. Emmanuel Macron s’y était engagé s’il était réélu. Car depuis la réforme mise en place en 2019 par Jean-Michel en 2019, qui permet de choisir sa spécialité, la matière est complètement boudée par les étudiants. Et en terminale, 40 % des lycéens ne font plus de mathématiques.

La question de l’enseignement des mathématiques attend le nouveau ministre de l’éducation Pap Ndiaye. Depuis plusieurs années, le niveau en mathématiques des élèves français est en baisse. Le dernier classement TIMSS, classement international sur l’enseignement des mathématiques, place la France dernière en Europe et 40e dans les pays de l’OCDE. La réforme du lycée est pointée du doigt, mais elle n’explique pas tout.

Le faible niveau en mathématiques observé au secondaire se reflète dans l’enseignement supérieur. Le nouveau bac, mais aussi les deux années liées à la pandémie de Covid-19, ont accentué les difficultés des élèves des écoles d’ingénieurs.

Un autre constat se dégage : les filles sont moins attirées par les mathématiques que les garçons. Au lycée, mais aussi dans l’enseignement supérieur, ils désertent les filières scientifiques, ce qui leur ferme la porte à des emplois et à des carrières valorisées. Alors comment expliquer ce phénomène ? Cécile Ouvrier-Buffet, professeur d’enseignement des mathématiques, se penche sur cette question.

France 24

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.