Skip to content
Messi et l’Argentine champions du monde


C’est aux tirs au but que la rencontre s’est décidée, après 120 minutes de foot complètement fou, où la différence a été le manque de réussite des Français au point de penalty, auteurs de 2 échecs en 4 tentatives.

Les Sud-Américains ont d’abord ouvert le score à la 23e minute, sur un penalty transformé par Messi, mais obtenu par Angel Di Maria, auteur d’un match fort.

Sur l’action qui a conduit au coup de sifflet de l’arbitre, Di Maria a habilement effacé Ousmane Dembélé d’un crochet du gauche, avant de s’inviter dans la surface de réparation française. Battu dès le début de l’action, et tard dans son repli défensif, Dembélé a fauché le talon de Di Maria, qui s’est effondré avant qu’il n’ait pu donner le ballon à un coéquipier.

13 minutes plus tard, Di Maria doublait l’avance des siens, réalisant une magnifique contre-attaque collective initiée notamment par Lionel Messi, impérial dans l’entrejeu.

Di Maria fête son but avec De Paul.

Photo : Reuters/DYLAN MARTINEZ

Sur le jeu, la Pulga, dos au but et sous pression, a effectué une belle mise en échec avant de remettre l’extérieur du pied dans le couloir droit, pour Julian Alvarez. Une passe en profondeur plus tard, Alexis MacAllister a posé sur sa gauche pour Di Maria, laissé complètement seul par la défense française, qui a énormément souffert durant la première heure de match.

En seconde période, la domination argentine s’est poursuivie un temps, et il a fallu attendre la 68e minute pour voir une première tentative de tir français, l’oeuvre de Randal Kolo Muani, entré à la 41e pour son coéquipier Dembélé.

Muani, encore une fois, a par la suite obtenu un penalty à la 80e minute, transformé avec panache par Kylian Mbappé, qui a immédiatement complété son doublé (81e) en inscrivant une magnifique reprise de volée de l’entrée de la surface argentine. Un retournement de situation digne des plus grandes occasions, et qui s’est produit après une rare perte de possession de Lionel Messi en milieu de terrain, battu par un Kingsley Coman tenace sur la séquence.

Messi et l’Argentine champions du monde

Mbappé a inscrit deux buts en autant de minutes pour égaliser.

Photo : Reuters/PAUL ENFANTS

Après l’exultation, le rythme des attaques françaises s’accélère et se prolonge dans les prolongations. Mais à la 108e minute, Lionel Messi a une nouvelle fois marqué les cœurs et les esprits des fans de football, complétant son doublé sur un retour de Lautaro Martinez que le gardien français Hugo Lloris n’a pas pu contrôler.

Messi et l’Argentine champions du monde

Lionel Messi a marqué dans le temps supplémentaire pour donner une avance de 3-2 à l’Argentine.

Photo : Getty Images / Julian Finney

A deux minutes de la fin des prolongations, alors que le match semblait plié, un tir de Mbappé bloqué de la main par le défenseur argentin Montiel offrait au prodige français une nouvelle occasion de tir au but. Sa deuxième occasion à 6 mètres du match s’est également retrouvée au fond des filets, envoyant tout le monde aux tirs au but.

Messi et l’Argentine champions du monde

Montiel fait une main dans la surface de réparation argentine, donnant un deuxième penalty à Mbappé.

Photo : Reuters/LEE SMITH

Dans cet exercice, ce sont les Argentins qui ont eu le dessus, Emiliano Martinez ayant réalisé l’arrêt sur la tentative de Kingsley Coman, avant de voir Aurélien Tchouméni manquer le cadre.

Septuple vainqueur du Ballon d’Or, récompensant le meilleur joueur de la planète, Lionel Messi complète ainsi sa collection de trophées en ajoutant celui de champion du monde, le seul majeur manquant à son illustre palmarès.

Messi et l’Argentine champions du monde

Lionel Messi participait à une deuxième finale de Coupe du monde, après celle de 2014.

Photo : dpa via getty images / PAUL ELLIS

A 35 ans, lors de sa dernière Coupe du monde, le talisman argentin a également terminé meilleur buteur et meilleur passeur du tournoi, avec 6 buts et 3 passes décisives.

Cette victoire est aussi synonyme d’une troisième étoile sur le maillot ciel et blanc de l’Argentine. Le dernier triomphe de l’Albiceleste en Coupe du monde remonte à 36 ans, lorsque Diego Maradona a mené son équipe à une victoire 3-2 contre l’Allemagne de l’Ouest lors de la Coupe du monde 1986.

Plus de détails suivront.

canada

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.