Skip to content
Mikel Arteta savoure le « facteur de peur » de Gabriel Jesus après ses débuts « pointus » à Arsenal

Jesus, arrivé à 45 millions de livres sterling de Manchester City plus tôt cet été, était en excellente forme à Selhurst Park vendredi soir alors qu’Arsenal poursuivait son élan de pré-saison et ouvrait la campagne de Premier League 2022-23 avec une victoire 2-0 sur Crystal Palace.

S’il n’a peut-être pas réussi à se démarquer en compétition après sa sublime séquence de sept buts consécutifs en matches amicaux, l’international brésilien a néanmoins donné à la défense de Palace un véritable casse-tête, profitant d’une excellente première mi-temps alors qu’il courait à l’arrière, a montré son lien- jeu et un jeu de jambes soyeux tout en offrant un véritable point focal au milieu.

Jesus a également montré sa détermination à reprendre possession du ballon pour Arsenal en haut du terrain après la mi-temps, musclant Marc Guehi – dont le dernier but contre son camp allait sceller la victoire d’Arsenal – hors du ballon et offrant une chance fantastique au nouveau capitaine Martin Odegaard. , qui a hésité alors qu’il aurait dû décocher depuis l’intérieur de la surface de réparation.

Interrogé après le match sur la différence que le joueur de 25 ans fera avec son attaque remaniée, Arteta a déclaré à Sky Sports : « Le facteur peur. Il est toujours sur ton épaule, la balle rebondit, cette balle 50-50. Il a toujours eu cette intuition, cette capacité à vous retirer le ballon.

« Il ne reste jamais immobile, il est toujours en mouvement. Il est toujours prêt à agir. Il est tellement pointu et pour les défenseurs, c’est difficile de jouer contre lui.

Sports standard En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.