Skip to content
Mises à jour en direct : la guerre de la Russie en Ukraine


Une photo à longue exposition montre une vue d’une route à Kyiv lors d’une panne de courant lundi. (Mustafa Ciftci/Agence Anadolu/Getty Images)

Dans toute l’Ukraine, les ingénieurs électriciens sont engagés dans leur bataille quotidienne pour rétablir l’électricité dans les maisons et les bâtiments publics après les attaques de missiles et de drones russes, mais ils s’attaquent également à des pannes beaucoup plus longues.

Dans l’extrême nord de l’Ukraine, les villageois de Tsirkuny dans la région de Kharkiv ont l’électricité pour la première fois depuis le jour où les forces russes ont envahi l’Ukraine en février. La compagnie d’électricité régionale a déclaré que 100 consommateurs du village étaient de nouveau en ligne.

« En raison des hostilités, les dommages aux réseaux électriques et aux équipements ici sont énormes », a déclaré la société. « Les sous-stations de transformation, les poteaux, les fils sont endommagés. Le travail est également compliqué par l’important travail de déminage du territoire. Nous avons déjà remplacé deux transformateurs de puissance, ce qui nous a permis d’alimenter les premiers consommateurs. 10 autres transformateurs doivent être remplacés . »

Ailleurs, des dégâts plus récents sont abordés.

Oleksandr Starukh, chef de l’administration militaire de Zaporizhzhia, a déclaré lors d’un briefing que la situation dans la région est actuellement difficile.

« Nos ingénieurs en électricité ont réussi à restaurer les systèmes vitaux de base. Les gens ont des radiateurs chauds, l’approvisionnement en eau, le système d’égouts fonctionne. L’électricité est fournie selon les horaires », a déclaré Starukh.

« Les problèmes critiques ont été résolus, à l’exception de l’infrastructure détruite, qui nécessite du temps pour se restaurer. L’équipement doit être acheté et installé, cela prendra du temps. »

La crise énergétique est exacerbée par le manque de production nucléaire à la centrale nucléaire de Zaporizhzhia, où les six unités sont hors service. « Ils sont en mode d’arrêt partiellement froid et partiellement chaud », a déclaré Starukh.

L’usine est occupée par les Russes depuis début mars. Des responsables nommés par la Russie ont annoncé à plusieurs reprises leur intention de connecter la centrale au réseau russe via la Crimée.

Plus tôt lundi, la compagnie d’électricité publique Ukrenergo a déclaré que « pendant toute la nuit, des drones ennemis ont tenté de pénétrer dans les installations électriques à travers le pays ».

Plusieurs installations ont été touchées, a-t-il dit, avec les situations les plus difficiles dans les régions du centre, de l’est et de Dnipro.


Cnn all En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.