Mobilisation contre l’extrême droite : à la recherche de l’esprit du 21 avril 2002

La qualification de Jean-Marie Le Pen pour le second tour de l’élection présidentielle a été un « coup de tonnerre » qui a fait descendre 1,3 million de personnes dans la rue. Vingt-deux ans plus tard, et après des années de diabolisation du parti d’extrême droite, la mobilisation apparaît plus dispersée.