Skip to content
Moscou va prolonger l’interdiction des camions en provenance de « pays hostiles » – RBK — RT Business News


Les entreprises de l’UE, de la Norvège, de l’Ukraine et du Royaume-Uni ne sont pas autorisées à transporter des marchandises à travers la Russie par la route

Le gouvernement russe prolongera l’interdiction du transit de marchandises par route pour les entreprises des pays qui ont imposé des restrictions similaires à Moscou, a rapporté jeudi RBK, citant des sources proches des discussions sur la question.

L’interdiction, qui a été initialement introduite en octobre et devait expirer le 31 décembre, sera désormais prolongée jusqu’au 30 juin 2023, selon le rapport.

En vertu de l’interdiction, les entreprises de l’UE, de la Norvège, de l’Ukraine et du Royaume-Uni ne sont pas autorisées à transporter des marchandises à travers la Russie par la route. Des restrictions s’appliquent au transport bilatéral et en transit de marchandises, ainsi qu’au transport de marchandises à destination ou en provenance du territoire d’un État tiers. La livraison des marchandises aux destinataires finaux en Russie est toujours effectuée, mais seulement après le rechargement de la cargaison des camions étrangers vers les véhicules russes et biélorusses à la frontière.

L’interdiction était une réponse aux restrictions similaires imposées par ces pays aux camions russes dans le cadre des sanctions occidentales contre Moscou plus tôt cette année.

Le ministère russe des Transports et le ministère russe de l’Industrie et du Commerce ont jusqu’à présent refusé de commenter le rapport.

Selon Yevgeny Antipov, directeur adjoint de l’association basée en Russie des transporteurs routiers internationaux ASMAP, les pays qui ont imposé des sanctions aux camionneurs russes «viole de manière flagrante le droit international, qui ne peut rester sans réponse.


Il a noté que, grâce à l’interdiction réciproque de Moscou, les entreprises russes avaient obtenu la possibilité de participer à la livraison de fret européen sur la partie des routes qui traversent la Russie, ce qui les aide à compenser les pertes financières dues aux sanctions occidentales.

«Nous avons donné du travail à nos transporteurs, le prix [of goods] n’a pas augmenté en raison du transbordement à la frontière, [the ban] délai de livraison légèrement affecté», a déclaré Valery Alekseev, vice-président du Syndicat russe des transports automobiles, à RBK.

L’interdiction exempte certains produits, y compris divers types d’aliments, des produits manufacturés et certains articles non alimentaires. La livraison de fret à destination ou en provenance de l’enclave russe de Kaliningrad est également exemptée de restrictions.

Pour plus d’histoires sur l’économie et la finance, visitez la section commerciale de RT

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.