Skip to content
Musk annonce des badges dorés, gris et bleus pour les comptes Twitter authentifiés


Le patron et propriétaire de Twitter, Elon Musk, a annoncé vendredi le lancement prochain de badges de différentes couleurs pour distinguer les comptes authentifiés sur la plateforme.

« Désolé pour le retard, nous lançons provisoirement Verified vendredi la semaine prochaine », a tweeté le multimilliardaire.

« Une coche dorée pour les entreprises, une coche grise pour les gouvernements, une bleue pour les particuliers (célébrités ou non) et tous les comptes vérifiés seront authentifiés manuellement avant que la vérification ne soit activée », a-t-il poursuivi.

« C’est douloureux, mais nécessaire », a justifié l’entrepreneur.

Dans un autre tweet, Musk a précisé que tous les comptes individuels authentifiés auront le même badge bleu, mais certains pourront éventuellement afficher « un petit logo secondaire indiquant qu’ils appartiennent à une organisation s’ils sont vérifiés comme tels par cette organisation ». « .

Le nouveau système d’authentification voulu par le patron de Tesla et SpaceX sème la confusion et l’incompréhension depuis plusieurs semaines.

M. Musk souhaite proposer un abonnement payant à 8 dollars par mois permettant à tous les utilisateurs qui le souhaitent d’obtenir la fameuse coche bleue, auparavant gratuite mais réservée aux comptes réputés notoires.

Une première version de ce nouveau système avait fait défaut début novembre, de nombreux comptes se faisant alors passer pour des célébrités ou des entreprises. Face à la cacophonie ambiante, M. Musk avait décidé de repousser la date de lancement au 29 novembre avant de la repousser sine die.

Un badge « Officiel » gris est déjà en place. A l’origine ajouté à des comptes notoires, il apparaît désormais sous le nom de certaines grandes entreprises. M. Musk veut facturer aux utilisateurs la diversification des revenus de Twitter, qui dépend à 90 % de la publicité.

Depuis le rachat de la plateforme par l’entrepreneur, plusieurs grandes marques ont interrompu leurs dépenses publicitaires sur le réseau social, craignant notamment d’être associées à des contenus toxiques en raison de l’assouplissement de la modération des contenus.

Selon l’ONG Media Matters, la moitié des 100 principaux annonceurs de Twitter ont annoncé suspendre ou « avoir apparemment suspendu » leurs dépenses sur le réseau social.


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.