Skip to content
Nadhim Zahawi a dit de «faire le clair» sur les affaires fiscales avant la confrontation aux PMQ

Le Parti travailliste a dit à Nadhim Zahawi de « faire la lumière » sur ses affaires fiscales alors que Rishi Sunak se prépare à être mis sur le gril lors des questions du Premier ministre.

Lisa Nandy, la secrétaire de mise à niveau de l’ombre, a affirmé que la décision de M. Sunak de lancer une enquête éthique sur M. Zahawi était une tentative de « mettre cela dans l’herbe longue ».

Elle a fait valoir qu’il n’y avait « absolument aucune raison » pour laquelle M. Zahawi ne pouvait pas répondre aux questions sur ses impôts maintenant.

Elle a déclaré à Times Radio: « Je pense que c’est profondément frustrant pour le public, profondément frustrant pour les personnes qui ont posé des questions sur les affaires fiscales de Nadhim Zahawi et ont été menacées de poursuites judiciaires, profondément frustrante pour nous tous dans le système politique que le gouvernement a une fois de plus a essayé de lancer cela dans l’herbe longue avec une enquête plutôt que Nadhim Zahawi, qui occupe une position très importante dans la politique britannique, vient de dire clairement ce qui s’est passé lorsqu’il était chancelier.

Sir Keir Starmer devrait saisir la question aux PMQ à midi, M. Sunak étant susceptible d’être confronté à des questions sur ce qu’il savait lorsqu’il a nommé M. Zahawi à son poste de président conservateur.

M. Sunak a déclaré qu’il y avait des « questions auxquelles il fallait répondre » après avoir ordonné à son conseiller en éthique d’enquêter pour savoir si M. Zahawi avait enfreint les règles ministérielles sur une facture estimée à 4,8 millions de livres sterling qu’il avait réglée avec le HMRC alors qu’il était chancelier.

Vous pouvez suivre les dernières mises à jour ci-dessous.


telegraph Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.