NBA. Joel Embiid marque 50 points malgré une paralysie faciale partielle

Un œil fermé sur un lancer franc lors du match 2 entre les Sixers de Philadelphie et les Knicks de New York. Des expressions faciales qui ne lui ressemblent pas. Si vous vous posez la question, Joel Embiid souffre d’une paralysie faciale partielle, appelée paralysie faciale de Bell, a révélé le journaliste Adrian Wojnarowski.

A LIRE AUSSI. Cholet Basket. Tidjane Salaün annonce officiellement sa candidature à la draft NBA

Cela est dû à un trouble du septième nerf crânien qui peut être causé par une infection virale ou un autre trouble. Cela n’a toutefois pas empêché le pivot des Sixers de claquer 50 points sur la tête des Knicks pour maintenir Philadelphie en vie dans cette série de play-offs (2-1).

 » Ce n’est pas une excuse « 

« Je pense que ça a commencé un match ou deux avant le match de Miami (en play-in). J’avais de fortes migraines et je n’y pensais pas. D’habitude, je n’aime pas que cela soit vérifié, mais pour une raison quelconque, j’ai fini par devoir en parler à quelqu’un. »dévoile le MVP de la saison 2023. « C’est assez gênant sur le côté gauche de mon visage, ma bouche et mes yeux. C’est difficile, mais je ne suis pas quelqu’un qui abandonne. Ce n’est pas de chance, c’est comme ça que je le vois ; mais ce n’est pas une excuse. »

Joel Embiid est particulièrement gêné par des pépins physiques en cette fin de saison. Lors du premier match contre les Knicks, le pivot a mal atterri avant de s’allonger au sol, les yeux rivés au plafond. Il avait déjà été opéré du genou en février après un match contre Golden State. Au-delà des play-offs, Joel Embiid s’est engagé à rejoindre la Team USA pour disputer les Jeux Olympiques de Paris.