Skip to content
« Ne soyez pas trop ivre » – dit le NHS aux Britanniques – RT World News


Avec une grève des ambulances en cours, le National Health Service du Royaume-Uni tente de réduire les visites inutiles à l’hôpital

Le directeur médical du National Health Service (NHS) du Royaume-Uni, Stephen Powis, a exhorté le public britannique à ne pas trop s’enivrer pendant les vacances, afin d’éviter une visite aux urgences. Le personnel ambulancier britannique s’est mis en grève mercredi, réduisant la couverture au strict minimum.

S’adressant à BBC Radio mardi, Powis a déclaré que « boire avec modération » contribuerait à apaiser « Demande record que nous constatons pour les soins urgents et d’urgence. »

« Ne soyez pas si ivre que vous vous retrouvez avec une visite inutile à A&E, » il a souligné.

Neuf fiducies d’ambulance à travers l’Angleterre et le Pays de Galles ont rejoint l’action, impliquant des ambulanciers paramédicaux, des répartiteurs et des travailleurs de soutien. Les perturbations sont les plus grandes grèves d’ambulances à frapper le Royaume-Uni depuis les années 1980, et les patrons du NHS ont déjà demandé aux hôpitaux de libérer des lits et de s’assurer que les patients sont admis dans les 15 minutes afin que les quelques équipes en activité puissent répondre à plus d’appels.


La grève des ambulanciers a été précédée d’une autre mardi impliquant plus de 10 000 infirmières, la plus importante des 74 ans d’histoire du NHS. Un débrayage similaire des infirmières jeudi dernier a conduit au report de 16 000 rendez-vous et interventions chirurgicales, selon les chiffres du NHS.

Les infirmières et les ambulanciers exigent des augmentations de salaire pour compenser l’inflation, mais le Premier ministre Rishi Sunak s’est engagé à tenir jusqu’à la prochaine série de négociations salariales prévues au printemps.

Dans un autre avertissement mardi, le ministre de la Santé Will Quince a exhorté les Britanniques à éviter « activité à risque » et de ne pas appeler une ambulance, sauf dans un « situation mettant la vie en danger ».

Plus des deux tiers des buveurs britanniques consomment plus d’alcool pendant la période de Noël qu’ils ne le feraient normalement, selon une étude de l’association caritative Drinkaware. Selon une étude réalisée en 2015 par le Nuffield Trust, l’alcool est responsable de jusqu’à 35 % des frais d’ambulance et des services d’urgence au Royaume-Uni.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.