Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Négociations du secteur public | Nouvelle offre du Québec attendue dimanche

(Montréal) Les négociations entre le Québec et les syndicats du secteur public doivent prendre un tournant important dimanche. La présidente du Conseil du Trésor, Sonia LeBel, doit soumettre sa nouvelle offre dans un contexte de grèves imminentes.


Les premiers jours de grève ont déjà été annoncés par le front commun, composé de la CSN, de la CSQ, de la FTQ et de l’APTS — qui représente 420 000 membres — ainsi que de la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ) qui représente 80 000 infirmières et autres professionnels de la santé.

Les 65 000 enseignants de la Fédération de l’enseignement autonome (FAE) se sont également donné un mandat de grève, mais on ne sait pas exactement quand il sera exercé.

Le front commun devrait réagir dimanche matin suite au dépôt de la nouvelle offre de Québec.

Des milliers de travailleurs du secteur public, comme les infirmières ou ceux qui travaillent dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), sauront à ce moment-là si leurs primes continueront d’être versées ou si Québec a plutôt choisi d’interrompre leur paiement pour mettre pression sur les syndicats.

En septembre, le ministre LeBel s’est engagé à maintenir ces primes jusqu’en décembre, le temps de finaliser la négociation des conventions collectives, mais à la condition expresse que les syndicats réduisent le nombre de leurs revendications sectorielles.

L’ensemble de ces primes valent 600 millions, a déclaré le ministre LeBel en entrevue. Cela peut représenter plusieurs milliers de dollars pour chaque travailleur concerné.


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page