Skip to content
Norvège. L’attaque d’un suspect du mois de la fierté ne parlera pas à la police

La police d’Oslo a déclaré avoir tenté d’interroger le suspect samedi et dimanche sans succès. Les médias norvégiens l’ont identifié comme étant Zaniar Matapour.

L’avocat de la défense de Matapour, John Christian Elden, a déclaré à l’Associated Press par e-mail que son client avait refusé que sa déclaration soit enregistrée et filmée à moins que la police ne publie l’intégralité de l’enregistrement au public « sans délai afin qu’il ne soit pas censuré ou manipulé ».

L’enregistrement des interrogatoires est une pratique courante de la police.

Elden avait précédemment déclaré que son client n’avait pas nié être le tireur mais n’avait divulgué aucun motif. L’avocat a déclaré dimanche que Matapour ne s’opposait pas à rester en détention pendant quatre semaines et qu’il ne comparaîtrait donc pas devant le tribunal lundi.

En Norvège, les audiences de détention provisoire ont normalement lieu toutes les quatre semaines.

Le Premier ministre norvégien et des membres de la famille royale se sont joints aux personnes en deuil lors d’un service commémoratif dimanche à la cathédrale d’Oslo pour les victimes de l’attaque.

Le tireur a ouvert le feu à trois endroits, notamment à l’extérieur du London Pub, un bar gay populaire d’Oslo. Les enquêteurs de la police ont déclaré qu’il était trop tôt pour dire si l’agresseur visait spécifiquement la communauté LGBTQ.

Un défilé de la fierté prévu samedi a été annulé en raison de la fusillade.

Le Premier ministre norvégien Jonas Gahr Stoere a déclaré lors du service commémoratif de dimanche que « les tirs nocturnes ont mis fin au défilé de la fierté, mais cela n’a pas arrêté le combat et les efforts pour lutter contre la discrimination, les préjugés et la haine ».

Il s’est également adressé à la communauté musulmane de Norvège.

« Je sais ce que beaucoup d’entre vous ont ressenti lorsqu’il s’est avéré que l’agresseur appartenait à la communauté islamique. Beaucoup d’entre vous ont connu la peur et l’agitation. Vous devez savoir ceci : nous sommes solidaires, nous sommes une seule communauté et nous sommes responsables de la communauté ensemble », a déclaré Stoere lors du service religieux, auquel a également assisté la princesse héritière Mette-Marit.

Les médias norvégiens ont déclaré que Matapour était arrivé en Norvège avec sa famille d’une partie kurde de l’Iran dans les années 1990.

Il avait un casier judiciaire antérieur comprenant une infraction en matière de stupéfiants et une infraction relative aux armes pour port de couteau. Les enquêteurs ont déclaré avoir saisi deux armes après la fusillade de samedi : une arme de poing et une arme automatique.

L’agence norvégienne de sécurité intérieure, connue sous son acronyme norvégien PST, a déclaré samedi avoir eu connaissance du suspect pour la première fois en 2015, puis s’est inquiétée qu’il se soit radicalisé et fasse partie d’un réseau islamiste non spécifié.

Dimanche, les médias norvégiens ont rapporté que Matapour aurait été en contact étroit avec un extrémiste islamiste vivant en Norvège dont la police norvégienne avait connaissance depuis longtemps.


Politico En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.