Skip to content
Notes des joueurs de State of Origin 2 2022 : Queensland Maroons




Après un début brillant, une dernière heure oubliable a vu les Maroons abattus 44-12 dans le deuxième match. Billy Slater a beaucoup de réflexion à faire avant le troisième match à Brisbane, mais jusque-là, voici comment les joueurs du Queensland se sont déroulés lors d’une nuit glissante à Perth.

NOTES DES JOUEURS DE BLUES

1. Kalyn Ponga : Parmi les meilleurs du Queensland. C’était important au début quand les Blues étaient en plein dedans, en particulier pour nettoyer une charge de Munster. Grande balle à Kaufusi pour le premier essai, a fait le saut de ligne pour le deuxième essai mais a été submergé lorsque le barrage s’est rompu. Les fans des Knights seront conscients d’un autre coup à la tête. 7/10

2. Selwyn Cobbo : Toutes ces erreurs dont les gens parlaient avant la série sont revenues, y compris une mauvaise, mauvaise chute pour remettre la possession lorsque son équipe essayait de résoudre le péché de Kafusi. 3/10

3. Valentin Holmes : Essayé après que Ponga ait fait une pause, mais à part cela, très peu d’impact sur celui-ci du vétéran du Queensland. 4/10

4. Dan Gagaï : Les Bleus étaient partout de son côté du parc. Aucune chance d’avoir un impact en attaque et ne pouvait pas faire face à toutes ces affaires en défense. Pas sa meilleure soirée Origin. 3/10

(Photo de Mark Kolbe/Getty Images)

5. Murray Taulagi : Au milieu de bonnes courses, sa nuit a été difficile après avoir été pris sous les projecteurs d’une bombe de Matt Burton, puis a ensuite renversé le ballon pour présenter aux Blues un essai décisif. 4/10

6. Cameron Munster : Avec Ponga, a essayé de faire bouger les choses, mais cela ne fonctionnait tout simplement pas face à la défense NSW. A eu deux coups de pied chargés au cours des 13 premières minutes et n’avait aucune marge de manœuvre avec le ballon en main. Il était presque parfait dans le match 1 mais c’était une autre histoire. 5/10

7. Daly Cherry-Evans : Le jeu au pied était bon lorsque le Munster était assiégé au début, mais DCE n’a pas du tout eu la chance de s’imposer là-dessus. Son jeu sera injustement comparé à la performance de l’homme du match de Nathan Cleary. 5/10

8. Lindsay Collins : Son premier départ avec Origin était bon défensivement, mais il devait avoir beaucoup plus d’impact lorsqu’il dirigeait le ballon. C’est ce dont son équipe avait besoin. 4/10

Notes des joueurs de State of Origin 2 2022 : Queensland Maroons

(Photo de Mark Kolbe/Getty Images)

9. Ben Hunt : Un très bon premier relais avec le bon équilibre entre passe ou course mais n’a pas pu s’imposer alors que le mur bleu continuait d’avancer. Joué en panne en seconde période et a eu un sort au verrouillage. 5/10

10. Josh Papali: Impact très limité et un autre court passage, qui doit sûrement être abordé ou expliqué. NSW était prêt pour lui. A fait quelques bons coups en défense, comme toujours. 2/10

11. Kurt Capewell : A fait son travail en faisant des tacles et en essayant de garder la ligne des Maroons ensemble, a dû changer de position mais a continué à s’imposer. 5/10

12. Felise Kaufusi: Une belle finition pour l’essai d’ouverture du match avant qu’Ash Klein ne l’envoie à la poubelle pour les infractions à répétition de Queensland. Sa solide défense habituelle est tombée avec le reste de l’équipe. 5/10

13. Tino Fa’asuamaleaui : Une bonne première mi-temps pour Tino mais pas beaucoup de temps ou d’impact sur le terrain dans les 40 secondes. 5/10

Notes des joueurs de State of Origin 2 2022 : Queensland Maroons

(Photo de Paul Kane/Getty Images)

Échange

14.Harry Grant : N’a pas pu apporter la même énergie offensive du premier match avec les Blues un homme en marche, mais il a taclé dur et a continué d’essayer de faire bouger les choses. 5/10

15. Jai Flèche : A assez bien défendu, est parti pour un HIA et a offert très peu à l’attaque de Queensland au cours des 27 minutes qu’il a jouées. Sa tache est sûrement sous le microscope. 2/10

16.Patrick Carrigan : Également parmi les meilleurs du Queensland. Il a de nouveau apporté de l’énergie avec lui à son arrivée, terminant avec un match de 41 plaqués et a également travaillé sur 103 mètres. Il s’est jeté dans son travail mais n’avait pas d’amis au milieu cette fois-ci. 7/10

17. Jérémie Nanai : Entré à la 51e minute et a eu une mauvaise, mauvaise odeur sur Jarome Luai pour l’essai qui a vraiment ouvert les vannes. Ce n’est pas sa faute, car les Bleus prenaient leur rythme juste au moment où il essayait de rattraper le rythme du match. 3/10



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.