« Nous rejetons catégoriquement l’hypothèse d’un malentendu » : après le scandale de « Quotidien », l’équipe de choristes contre-attaque

« Nous rejetons catégoriquement l’hypothèse d’un malentendu » : après le scandale de « Quotidien », l’équipe de choristes contre-attaque

Résumé

Ce lundi 3 juin 2024, Pierre Garnier s’est produit sur le plateau de l’émission « Quotidien ».

Le lendemain, les chanteurs ayant participé au spectacle ont accusé la production de racisme.

Cette même production a évoqué « un malentendu » avant de présenter ses excuses.

Ce jeudi 6 juin 2024, l’équipe dirigeante de la troupe publie un communiqué détaillant les faits.

Résumé

Ce lundi 3 juin 2024, Pierre Garnier était invité sur le plateau de l’émission « Quotidien ». Invité à faire la promotion de son premier album, le grand gagnant de la « Star Academy » a interprété ce jour-là son nouveau single intitulé « Nous on sais ».

Pour l’occasion, le jeune homme de 22 ans est accompagné d’une troupe de choristes. Si la représentation séduit le public, en coulisses l’ambiance est en réalité tout autre.

Quelques heures après le spectacle, plusieurs artistes ont pris la parole pour dénoncer des actes de racisme et de maltraitance de la part de la production du programme de Yann Barthès.

L’émission « Quotidien » au coeur d’un scandale

Sur X, les témoignages se multiplient depuis cette date. Plusieurs chanteurs « immigrés » affirment avoir été isolés et enfermés dans une pièce tandis que les chanteurs blancs pouvaient passer l’après-midi sur le plateau.

Face à l’ampleur de la polémique, Bangumi, une société de production Tous les jours s’est empressé de clarifier. L’entreprise a ainsi présenté ses excuses à « toutes les personnes qu’elle a pu blesser » et assure prendre la situation très au sérieux.

Elle se défend ensuite en invoquant une mauvaise gestion d’un afflux de personnes et un « énorme malentendu ».

La réponse de l’équipe du chœur aux excuses de la production

Ce jeudi 6 juin 2024, l’équipe de « Diamond Gospel » a décidé de répondre à ces excuses à travers un communiqué.

Les faits sont à nouveau relatés en détail.. « Dès leur arrivée sur place, nos choristes ont pu observer un environnement hostile, se retrouvant face à une équipe de sécurité particulièrement agressive. Cet environnement ne correspondait pas à ce qu’il est habituel de rencontrer dans le cadre de nos interventions en tant que prestataires, et en aucun cas il ne permettait, en tout cas, de travailler dans de bonnes conditions. ».

On apprend alors que le groupe de chanteurs était divisé en deuxsur demande la production de « Quotidien ». « La production leur a alors indiqué que seuls certains d’entre eux resteraient sur le plateau pendant tout le tournage de la série. Malgré le caractère restrictif de ces informations, nos choristes ont accepté cette décision dans un esprit de collaboration. Notre chorale était donc divisée en 2 groupes : l’un serait présent sur le plateau pendant tout le tournage, et l’autre n’interviendrait que lors de la prestation de l’artiste que nous accompagnions. cette nuit « .

Finalement, certains choristes ont été secrètement pointés du doigt pour ne pas avoir participé à la représentation avec Pierre Garnier. « Ce groupe était composé de 35 choristes, exclusivement d’ascendance afro-antillaise, se sont retrouvés eux aussi isolés dans des conditions déplorables, avec interdiction formelle d’entrée et de sortie et n’ont été rappelés que pour la représentation, et sommés de quitter le studio d’enregistrement à la fin. du dernier. » pouvons-nous lire.

Les révélations se succèdent et il est alors précisé que ces choristes se sont vu refuser l’accès à leurs effets personnels et donc à leurs moyens de communication.

Pierre Garnier remercié par Diamond Gospel

« Nous rejetons catégoriquement l’hypothèse d’une incompréhension entre nos équipes et celles de la production et de la sécurité du spectacle et trouvons profondément décevant, réducteur et déshumanisant que ces mêmes équipes aient choisi de minimiser non seulement le traitement abject reçu, mais aussi le risque encouru. pour certains de nos membres dont la santé est fragile » ajoute ensuite l’équipe de direction de Diamond Gospel.

Au lendemain du scandale, Pierre Garnier est sorti du silence pour soutenir la troupe de choristes. Un geste salué par l’équipe aujourd’hui :  » D’autre part, nous adressons nos remerciements à Sony Music ainsi qu’à Pierre Garnier pour leur soutien lors de cette douloureuse expérience et espérons que les équipes du Quotidien réserveront un meilleur accueil à nos confrères et artistes qui participent à la réussite de cette montrer. » .

Quitter la version mobile