« Nous sommes dévastés pour les survivants », dénoncent les membres du mouvement #MeToo après l’annulation d’une condamnation

Une cour d’appel de New York a annulé jeudi l’une des condamnations pour viol et agression sexuelle, ordonnant un nouveau procès pour l’ancien producteur star d’Hollywood.

Publié


Mise à jour


Temps de lecture : 2 minutes

Le producteur de cinéma Harvey Weinstein, jugé pour viol et agression sexuelle, devant la Cour suprême de Manhattan à New York, États-Unis, le 10 janvier 2020. (STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

« Voici à quoi ça ressemble d’être une femme en Amérique » : Une cour d’appel de New York a annulé jeudi 25 avril 2024 l’une des condamnations pour viol et agression sexuelle d’Harvey Weinstein, ordonnant un nouveau procès pour l’ancien producteur star d’Hollywood, une décision qui suscite l’indignation au sein du mouvement #MeToo. Selon la cour d’appel, des témoignages portant sur des faits autres que ceux commis contre les plaignants avaient été admis.à tort« .

C’est « une trahison institutionnelle« , raconte l’actrice Ashley Judd, qui fut la toute première à dénoncer, au New York Times, le comportement de l’ex-producteur. « Voilà à quoi ça ressemble d’être une femme en Amérique :vivre d’hommes qui pensent avoir des droits sur nos corps »elle a dénoncé.

Méchant également pour Tarana Burke, fondatrice du mouvement #MeToo, plus de 10 ans avant le procès Weinstein : « PASNous sommes dévastés pour les survivants qui ont trouvé un réconfort, une forme de catharsis, dans cette conviction. Beaucoup d’entre nous pensaient que nous étions sur la voie d’une nouvelle Amérique… Ce moment nous donne l’impression que nous nous sommes trompés.« 

« Procès équitable »

La condamnation à 23 ans de prison du célèbre producteur de cinéma en 2020 à New York pour viol et agression sexuelle a été une victoire pour #MeToo. Condamné en 2023 à 16 ans de prison à Los Angeles pour viol et agression sexuelle, lors d’un procès distinct, Harvey Weinstein, 72 ans, reste en détention, malgré le rebondissement à New York.

L’avocat de l’intéressé, Arthur Aidala, est en revanche satisfait. « Harvey Weinstein n’a pas bénéficié d’un procès équitable. Personne n’est au-dessus de la loi… Mais personne n’est en dessous ! Vous ne pouvez pas ignorer un siècle de précédent juridique simplement parce que quelqu’un est impopulaire« , a-t-il plaidé. Harvey Weinstein doit maintenant être transféré en Californie où il a été reconnu coupable de viol, par exemplen attendre le résultat d’un appel etun nouveau procès, peut-être, à Manhattan.

Le mouvement #MeToo contre les violences faites aux femmes a été déclenché en 2017 par les révélations sur Harvey Weinstein, dont l’influence sur Hollywood a été immense. Il n’a reconnu publiquement que les relations consensuelles.