Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Oubliez Patrick Roy derrière le banc des Sénateurs


Ceux qui pensaient que Patrick Roy agirait bientôt comme entraîneur-chef des Sénateurs d’Ottawa devront y renoncer: le directeur général Pierre Dorion a confirmé mardi le retour du pilote DJ Smith et de ses adjoints la saison prochaine.

Ainsi, cela devrait mettre fin aux rumeurs envoyant Roy dans la capitale fédérale. Le nom « Casseau » a été évoqué par les médias en lien avec des emplois d’entraîneur-chef dans la Ligue nationale au cours des dernières semaines, puisque le principal intéressé a quitté les Remparts de Québec et compte trois ans d’expérience comme entraîneur de l’Avalanche du Colorado.

Lire aussi : Trophée Hart : une très grosse anomalie dans le vote pour McDavid

Lire aussi : Auston Matthews : des mots rassurants

Lire aussi : Milan Lucic ne dirait pas non à un retour à Boston

Cependant, après une discussion avec le nouveau propriétaire de la franchise, Dorion a maintenu le staff en place, même si les Sénateurs n’ont pas pu atteindre les séries éliminatoires en 2023. « J’ai fait la recommandation au conseil et j’ai consulté Michael Andlauer », a précisé le DG lors d’un point de presse avec les médias.

Smith entamera une cinquième saison à la tête du club et ne l’a jamais guidé vers les séries éliminatoires à ce jour.

Mouvement prévu

De plus, Dorion travaille fort pour trouver un preneur à l’attaquant Alex DeBrincat, qui a refusé de signer un contrat à long terme avec le club. Éligible cette année à l’autonomie avec compensation, l’ancien des Blackhawks de Chicago devra se soumettre au processus d’arbitrage salarial, ce qui ne risque pas d’améliorer ses relations avec le staff. Bien qu’il n’ait pas demandé d’échange, le joueur de 25 ans a de bonnes chances de travailler ailleurs cet automne.

DeBrincat a inscrit 27 buts et 39 passes pour 66 points en 82 matchs la saison dernière.

De plus, le Québécois Julien Gauthier deviendra libre comme l’air samedi, car les Sénateurs ne lui ont pas soumis d’offre qualificative. Ceux-ci ont conservé leurs droits sur Shane Pinto et Erik Brannstrom, entre autres.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page