Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Paris avertit l’Afrique de ne pas « échanger la France contre la Russie » — RT World News


On a demandé à Catherine Colonna si son pays « est en train de perdre son emprise » sur le continent

La ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna a effectué une visite au Nigeria vendredi, exhortant les pays africains à ne pas développer de relations avec Moscou plutôt qu’avec Paris.

Lors de sa visite dans la capitale Abuja, qu’elle a appelée « une opportunité de mettre en avant la forte croissance de la coopération », le ministre a annoncé « la restitution imminente de 150 millions de dollars des fonds détournés par Sani Abacha » qui ont été saisis par la justice et sont gelés en France depuis 2021.

L’ancien dirigeant militaire du Nigeria, le général Sani Abacha, décédé en 1998, est soupçonné d’avoir pillé entre 3 et 5 milliards de dollars de fonds publics, selon Transparency International. L’argent volé dans le pays a été retiré à l’étranger et a atterri dans des institutions financières de plusieurs pays européens et aux États-Unis. Le Nigeria s’efforce toujours de récupérer l’argent.

Lorsqu’un journaliste demande à Colonna si Paris « est en train de perdre son emprise » sur le continent africain, évoquant une rupture des relations avec le Mali, le Burkina Faso et le Niger, le ministre répond : « Je n’échangerais pas la France contre la Russie, si je étais-tu.


Ces trois pays africains sont d’anciennes colonies françaises dont les gouvernements pro-Paris ont été renversés par les militaires. Le dernier coup d’État a eu lieu cet été au Niger.

Le Burkina Faso, le Mali et le Niger font partie de la région du Sahel, qui comprend également le Tchad et la Mauritanie. Colonna a déclaré à la presse que « Le Sahel ne représente pas toute l’Afrique » en notant que « Il existe de nombreuses situations différentes et plus positives au-delà du Sahel. »

Parallèlement, de nombreux pays africains entretiennent des relations chaleureuses avec la Russie. Le sommet Russie-Afrique, qui s’est tenu à Saint-Pétersbourg en juillet, a réuni des représentants de tous les 54 pays africains, dont 45 chefs d’État ou de gouvernement.

Lors d’une réunion au sommet avec le président par intérim du Mali, Assimi Goita, le président russe Vladimir Poutine a annoncé que Moscou allouerait 2 millions de dollars pour acheter de la nourriture pour ce pays africain par le biais des canaux de l’ONU.

La Russie cherche à développer la coopération commerciale et d’investissement avec le Mali, a déclaré Poutine, soulignant que Moscou avait « un chiffre d’affaires commercial croissant avec de nombreux pays africains ».

Poutine a ajouté que la Russie et les pays africains étaient solidaires pour la construction de « une architecture plus juste de l’ordre mondial en opposition aux politiques néocoloniales de l’Occident. »

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page