Skip to content
« Partygate » : de nouvelles photos montrent que Boris Johnson a assisté à une fête pendant le confinement, selon la presse britannique


C’est une semaine à haut risque pour Boris Johnson. Le rapport complet de la haute fonctionnaire Sue Gray, responsable du rapport tant attendu sur le scandale du « partygate », ces soirées alcoolisées ayant eu lieu à Downing Street pendant la pandémie de Covid-19, devrait être publié dans les jours à venir.

Un rapport préliminaire, considérablement expurgé pour ne pas gêner l’enquête policière, donne un avant-goût cinglant, dénonçant, entre autres, « erreurs de leadership et de jugement », permettant à ces célébrations d’avoir lieu.

Alors que Boris Johnson tente depuis des mois d’atténuer le scandale, la chaîne de télévision ITV a publié lundi 23 mai de nouvelles photos montrant le chef du gouvernement britannique levant un verre avec un groupe de personnes autour d’une table sur laquelle sont disposés de la nourriture et des bouteilles. du vin. Selon la chaîne britannique, ces photos ont été prises lors de la soirée de départ du chef de la communication de Boris Johnson le 13 novembre 2020. Le Royaume-Uni vivait alors son deuxième confinement.

Visé par une enquête parlementaire

Au terme de son enquête achevée la semaine dernière sur le scandale du « partygate », la police londonienne a prononcé 126 amendes, correspondant à huit dates différentes, allant du 20 mai 2020 au 16 avril 2021.

Elle a cependant épargné à Boris Johnson une nouvelle amende, après celle reçue en avril pour avoir enfreint les règles sanitaires pendant la pandémie – et assisté à l’une des soirées qui se sont déroulées à Downing Street, son anniversaire en juin 2020. Il a alors assuré qu’il ne faisait que Resté là  » dix minutes « . « Je dois dire franchement que ça ne me semblait pas, à l’époque, que ça pouvait enfreindre les règles »il a plaidé.

Les images, publiées lundi par ITV, jettent une nouvelle fois le doute sur la véracité des déclarations du Premier ministre britannique, qui a répété à plusieurs reprises, y compris devant la Chambre des communes, que « toutes les règles ont été respectées ». Lorsque les premières accusations ont émergé, à l’automne 2021, Boris Johnson a assuré aux députés « qu’il n’y avait pas eu de fête » et qu’aucune règle établie pour endiguer l’épidémie n’avait été enfreinte.

La publication du rapport de Sue Gray va permettre à une nouvelle enquête, parlementaire cette fois, de débuter. Elle aura pour objectif de déterminer si Boris Johnson a sciemment induit en erreur des députés dans cette affaire, alors que le code ministériel stipule qu’un ministre ayant délibérément induit en erreur le Parlement doit démissionner.

Lundi, plusieurs politiciens, dont certains du Parti conservateur, ont déclaré que les nouvelles images prouvaient que Johnson avait menti au Parlement.

« Il est absolument clair qu’il y a eu une fête, qu’il y a assisté, qu’il a porté un toast à l’un de ses collèguesLe député conservateur Roger Gale a déclaré à Times Radio. Cela signifie qu’il nous a trompés [à la tribune de la Chambre]. » Ruth Davidson, l’ancienne chef des conservateurs écossais, a également déclaré que les photos montraient que Johnson avait « menti au Parlement ». « Je ne pense pas que sa situation soit tenable »dit-elle.

Le monde avec AP


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.