Pas de chance pour le groupe Rémy Cointreau

Les spiritueux Rémy Cointreau ont enregistré des résultats décevants, avec une baisse des bénéfices de près de 40 %. Qu’arrive-t-il à ce groupe dont le chiffre d’affaires dépasse le milliard d’euros ?

Publié


Mise à jour


Temps de lecture : 2 minutes

Le chiffre d’affaires global du groupe Rémy Cointreau a atteint 1,2 milliard mais le bénéfice du groupe a chuté de près de 40% cette année. La célèbre marque basée dans la ville de Cognac s’est nettement moins bien vendue, notamment à cause de l’inflation. D’une part, cette inflation a augmenté les coûts de production, d’autre part elle a limité les ventes. Rémy Cointreau a beau être positionné sur des produits haut de gamme, les amateurs de cognac, de rhum ou encore de whisky ont fait attention à leur porte-monnaie.

Mais, le groupe explique aussi qu’en réalité, il s’agit d’une sorte de retour à la normale après des années de ventes post-Covid exceptionnelles. Il observe un ajustement des stocks en Asie, notamment en Chine, où la croissance ralentit, mais aussi aux Etats-Unis. Ce sont pourtant les deux pays où le groupe est le plus présent. C’est là que se réalise la majorité de ses ventes.

Éric Vallat, le patron de ce groupe familial fondé il y a plus de 300 ans, mise sur une reprise progressive et progressive de l’activité au second semestre 2024 et début 2025. L’entreprise a toutefois réalisé un plan d’économies de 145 millions d’euros. , sans réduire ses effectifs. Rémy Cointreau représente 2 000 salariés dans le monde, dont 800 en France, avec plusieurs sites de production : à Angers pour le Cointreau, à Épernay pour le champagne, près de Grenoble pour le whisky…

Mais malgré cette reprise attendue, une inquiétude persiste : la crainte des taxes chinoises sur les cognacs. C’est même une épée de Damoclès. Dans le cadre d’un bras de fer commercial avec l’Union européenne, la Chine menace de taxer les importations de spiritueux français. Cognac risque donc de faire les frais du différend entre Bruxelles et Pékin sur les exportations de voitures électriques chinoises.

Des enquêtes antidumping sont en cours depuis janvier, dans ce qui semble être une mesure de rétorsion après une enquête de Bruxelles sur les véhicules électriques chinois. Et c’est vrai que Rémy Cointreau a de quoi s’inquiéter, la surtaxe sur le cognac pourrait entrer en vigueur dès juillet.

Elise

À chaque coup de stylo, créez des histoires captivantes. Découvrez des vérités cachées à la fois. 📝 🔍

Recent Posts

UE : la Chine épingle l’Espagne, les Pays-Bas et le Danemark dans une enquête sur les importations de porc – 18/07/2024 à 13:39

Photo d'archives : Un cochon est nourri dans son enclos dans une ferme de Burgos La Chine a désigné jeudi…

53 secondes ago

La robe d’Arielle Dombasle comparée à une lampe Ikea… par Ikea

X Ikea La robe d'Arielle Dombasle sur scène le 14 juillet a fait l'objet d'un détournement, et même Ikea a…

2 minutes ago

Gérard Lopez : Lopez : "La deuxième option est la liquidation et la disparition des Girondins de Bordeaux." – Eurosport FR

Gérard Lopez : Lopez : « La deuxième option est la liquidation et la disparition des Girondins de Bordeaux »Eurosport…

5 minutes ago

Inondations monstres aux États-Unis et au Canada : les images de Toronto transformées en lac géant

Des pluies torrentielles sont tombées ces dernières heures sur une grande partie des États-Unis et du Canada.Dans l'Illinois, un barrage…

8 minutes ago

Affaire Jegou-Auradou. Les médias argentins rapportent qu’une caution a été fixée pour le contrôle judiciaire de Jegou et Auradou, la FFR nie l’avoir payée

Oscar Jegou et Hugo Auradou ont quitté le régime pénitentiaire pour rejoindre leur résidence surveillée à Mendoza, en attendant la…

9 minutes ago

Les 10 milliardaires lyonnais en 2024

Un classement logiquement dominé par Bernard Arnault et sa famille (LVMH). Malgré une perte de 6,26%, leur fortune est estimée…

12 minutes ago