Skip to content
Pavard dit avoir fait une dépression pendant le confinement


Dans une interview pour Le Parisien, le défenseur du Bayern et de l’équipe de France, Benjamin Pavard, confie avoir vécu une dépression pendant le confinement. Une épreuve qu’il a réussi à surmonter et qu’il raconte aujourd’hui avec du recul.

Un discours courageux. Benjamin Pavard, défenseur du Bayern et de l’équipe de France, confiait ce dimanche dans Le Parisien avoir traversé une période de dépression pendant le confinement. S’il dit s’en être sorti aujourd’hui, il explique à quel point la solitude a pesé non seulement sur son moral mais aussi sur ses performances.

>> Danemark-France : l’actualité en direct

« Je n’aime pas le mot dépressif, mais ça l’était ! »

« Ça a été difficile pour tout le monde, pour moi aussi, raconte l’ancien joueur du LOSC. Me retrouvant seul, dans un autre pays que le mien, je n’étais vraiment pas bien. Dans ma tête, c’était faux. Au début, tu te dis que ce n’est rien, que ça va passer, mais quand tu vois que ça persiste, que tu vas à l’entraînement et que tu n’as pas la banane, il faut réagir. »

Dans une interview pour L’Equipe en décembre dernier, Benjamin Pavard avait déjà évoqué « une période peu évidente » de sa vie, sans donner plus de détails. Il dit aujourd’hui qu’il était « dépressif » : « Je suis humain comme tout le monde, et même si j’ai une maison super sympa avec une salle de musculation, j’avais besoin de contact avec les autres. Je me suis levé, je n’avais pas d’appétit. J’ai essayé de m’occuper, de cuisiner, de regarder des séries. Mais Netflix c’est bien deux minutes… Je n’aime pas le mot dépressif, mais ça l’était ! Je me suis masqué devant les autres et aujourd’hui je me sens beaucoup mieux. »

« Il fallait bien s’entourer pour relever la tête »

Le journal explique que le défenseur a pu aller de l’avant en parlant de son malaise et en racontant à sa famille cette phase de dépression, qui le trouve aujourd’hui « plus mature ». « Je suis sorti grand homme de tout ça, ça m’a changé, abonde Benjamin Pavard. J’étais seul comme beaucoup de footballeurs et je devais bien m’entourer pour relever la tête. J’ai ramené des moments difficiles. »

Son kiné se confie également sur cette passe difficile et affirme que « les huit à neuf derniers mois ont été un retour à la vie normale pour se réadapter et s’accrocher à ses projets ». Celui-ci affirme aussi qu’aujourd’hui, le défenseur est « au top ». « Il s’est recentré sur lui-même et a gardé une grande confiance dans l’équipe qui était là pour le soutenir et faire en sorte qu’il soit plus serein. »


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.