Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Phillip Danault comprend le malaise avec Québec, mais les Kings aimeraient créer de l’enthousiasme pour la LNH dans cette ville


LOS ANGELES | Phillip Danault connaît le dossier. Il sait que l’octroi d’une subvention de 5 à 7 millions de dollars du gouvernement caquiste pour permettre aux Kings de venir disputer deux matchs préparatoires l’automne prochain a suscité la grogne au Québec.

• Lire aussi : « Je suis ici parce que je veux gagner. J’ai vu la profondeur des Kings » – Pierre-Luc Dubois

• Lire aussi : « Je dois mieux jouer » : Sean Monahan se retrouve en mauvaise posture avec un seul point sur ses huit derniers matchs

«J’ai un cousin et la femme d’un autre cousin qui enseignent», a déclaré Danault dans le vestiaire des Kings à El Segundo, où se trouve le centre d’entraînement. Ma famille est touchée par cela (la grève de la fonction publique). C’était décevant que l’annonce soit arrivée à ce moment-là. Je ne pense pas qu’il y ait eu une mauvaise pensée, mais plutôt un mauvais timing.

Danault et Pierre-Luc Dubois seront les deux visages principaux des Kings pour cette tournée au Québec en octobre prochain.

Au-delà de l’aspect politique, il y a aussi la volonté de remettre le Québec sur la carte de la LNH.

«Nous sommes simplement heureux de jouer au Québec», a déclaré Danault. Nous aimerions créer de l’enthousiasme en amenant une autre équipe au Québec, en dehors du Canadien. Nous voulons démontrer qu’on peut remplir le Centre Vidéotron sans la présence du Canadien dans l’édifice.

«Tout d’abord, je ne fais pas de politique», a ajouté Dubois, qui semblait un peu mal à l’aise sur ce dossier. Je connais les bases, je vois ce qui se passe, mais ce n’est pas mon métier. Je joue au Québec seulement une fois par année (à Montréal). J’aurai la chance de venir jouer au Québec une autre fois l’automne prochain. J’ai hâte de disputer nos deux matchs à Québec, dans une ville où les Nordiques pourraient peut-être un jour revenir.

« Les Québécois de la LNH sont fiers de représenter le Québec, a poursuivi Dubois. Pouvoir jouer devant nos fans est toujours amusant.

Redonner à la population

Dubois et Danault comptent s’impliquer le plus possible dans la communauté québécoise lors de leur séjour de cinq jours.

«J’ai une fondation à Rimouski, a expliqué le numéro 80 des Kings. J’organise un tournoi de golf cet été et j’aimerais planifier quelque chose pour les jeunes du Québec pendant nos cinq jours là-bas. »



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page