Skip to content
plus de 200 000 personnes mobilisées dans l’armée russe en deux semaines


Le ministère russe de la Défense a indiqué mardi que plus de 200 000 personnes avaient été mobilisées dans l’armée depuis que Vladimir Poutine avait annoncé une mobilisation « partielle » le 21 septembre pour l’offensive en Ukraine. Les forces russes luttent dans la région de Kherson, dans le nord de l’Ukraine, où l’armée de Kyiv poursuit sa contre-offensive. Suivez heure par heure les derniers développements de la guerre en Ukraine.

  • 13h15 : un décret de Kyiv confirme l’impossibilité de négocier avec Vladimir Poutine

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a signé un décret officialisant l’impossibilité de négocier avec Vladimir Poutine, tout en laissant la porte ouverte à des pourparlers avec la Russie.

Le texte officialise ainsi les propos que le président ukrainien a tenus vendredi après la proclamation par le chef du Kremlin de l’annexion par la Russie de quatre régions ukrainiennes.

  • 12h40 : la contre-offensive ukrainienne gagne du terrain dans le Sud

Les forces russes se débattent dans la région de Kherson, dans le nord de l’Ukraine, où l’armée de Kiev mène une contre-offensive depuis plusieurs semaines, selon des responsables de l’occupation et des blogueurs spécialisés sur les mouvements militaires russes.

Le chef de l’occupation russe de Kherson, Vladimir Saldo, a reconnu une « percée » ukrainienne et notamment la perte du village de Dudtchany, avant d’assurer que l’aviation russe avait « stoppé » l’avancée ukrainienne, selon un entretien réalisé lundi. après-midi et publié mardi sur la page Telegram de la personne.

La chaîne russe Telegram Rybar, qui suit les mouvements des forces russes, a noté pour sa part que les Ukrainiens avançaient dans les régions d’Arkhangelské et de Dudtchany afin de « couper l’approvisionnement du groupe russe sur la rive droite du Dniepr » .

De leur côté, les forces ukrainiennes restent silencieuses sur leurs avancées dans le sud du pays. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s’est limité à dire dans son allocution de lundi soir que « de nouvelles localités ont été libérées dans plusieurs régions ».

  • 12h29. : plus de 200 000 personnes mobilisées dans l’armée russe en deux semaines

« A ce jour, plus de 200 000 personnes ont rejoint l’armée », a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou lors d’une réunion gouvernementale, cité par les agences de presse russes.

« La formation du personnel des (nouvelles) unités formées s’effectue sur 80 terrains militaires et dans six centres de formation », a ajouté Sergueï Choïgou, assurant que ces recrues seront envoyées au front avec d’autres unités ayant déjà combattu en Ukraine.

Officiellement, cette mobilisation « partielle », ordonnée par le président Vladimir Poutine, devrait permettre de recruter 300.000 réservistes ayant une expérience militaire ou des compétences utiles, alors que l’armée russe est en difficulté sur le front ukrainien.

  • 04h47.: Un responsable russe dit « espérer » que Moscou continuera à participer à l’ISS après 2024

Un responsable de l’agence spatiale russe Roscosmos a déclaré lundi qu’il « espère » que Moscou continuera à participer à la Station spatiale internationale (ISS) après 2024, malgré les déclarations qui ont suscité des inquiétudes cet été quant à un éventuel retrait rapide de la Russie par la suite. Date.

« Nous commençons à discuter de l’élargissement de notre participation au programme ISS avec notre gouvernement et espérons obtenir l’autorisation de continuer cette année », a déclaré le directeur des vols spatiaux habités de Roscosmos, Sergei Sergei, lors d’une conférence de presse. Krikaliov.

« Nous commençons à réfléchir à la conception et à la construction d’une nouvelle gare, mais nous savons que cela n’ira pas très vite », a-t-il également déclaré. « Alors probablement on va continuer à voler jusqu’à ce qu’on ait une nouvelle infrastructure qui nous permette d’avoir une présence humaine permanente en orbite basse au moins », a ajouté cet ancien cosmonaute.

  • 00h42 : La Corée du Nord soutient l’annexion des territoires ukrainiens par la Russie

La Corée du Nord a exprimé mardi son soutien à l’annexion par la Russie des territoires ukrainiens occupés par ses troupes, et a dénoncé les démarches auprès de l’ONU initiées contre Moscou par les Etats-Unis et leurs alliés.

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Jo Chol Su, a défendu les référendums d’annexion comme étant parfaitement légitimes et « organisés conformément à la Charte des Nations unies établissant les principes de l’égalité des peuples », a indiqué l’agence. Presse officielle nord-coréenne KCNA.

La Corée du Nord est un allié de la Russie. « Une écrasante majorité d’électeurs ont soutenu l’intégration avec la Russie », a déclaré Jo Chol Su.

  • 00h17 : le Royaume-Uni soutiendra l’Ukraine jusqu’à ce qu’elle gagne la guerre

La Grande-Bretagne a « l’endurance stratégique » pour soutenir l’Ukraine jusqu’à ce que la guerre avec la Russie soit gagnée, dira mardi le ministre britannique des Affaires étrangères James Cleverly, selon des extraits d’un discours communiqués à l’avance par ses services.

Avec Reuters et AFP

France 24 Europe

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.