Plusieurs associations de consommateurs portent plainte contre le site Temu


Temu accusé d’avoir induit les internautes en erreur. Le Bureau européen des consommateurs (BEUC), fédération européenne d’associations de consommateurs, a annoncé ce jeudi 16 mai avoir porté plainte contre le site marchand chinois Temu.

La marque est accusée d’inciter les consommateurs à dépenser davantage en affichant des offres de produits à des prix inférieurs à la réalité. Dans son communiqué, le BEUC regrette que Temu « ne parvient pas à protéger les consommateurs en contrevenant à la loi sur les services numériques de l’Union européenne (UE). Cette législation européenne, entrée en vigueur en 2020, impose des exigences et des obligations aux places de marché en ligne.

Dans le détail, le BEUC reproche à Temu de ne pas présenter « une traçabilité suffisante des commerçants qui vendent sur sa plateforme », ce qui ne garantit donc pas que les produits vendus aux consommateurs de l’UE soient conformes à la législation évoquée précédemment.

En revanche, la fédération des consommateurs dénonce le recours à des pratiques manipulatrices qualifiées de « motifs sombres « . Ceux-ci incitent les consommateurs à  » dépenser plus que ce qu’ils souhaiteraient au départ » et compliquer  » le processus de fermeture de leur compte.

Enfin, le BEUC critique le manque de transparence » sur la façon dont Temu recommande les produits aux consommateurs.

75 millions d’utilisateurs dans l’Union européenne

Le BEUC invite les coordinateurs de services numériques de chaque pays membre de l’UE à transmettre les plaintes à l’Irlande, où se trouve le siège européen de Temu. En France, c’est l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle (Arcom) qui est sollicitée par l’UFC-Que-Choisir – membre du BEUC – pour sévir contre le site chinois.

 » Nous attendons de la Commission européenne qu’elle agisse rapidement et oblige Temu à se conformer à ses nouvelles obligations », déclare le BEUC, ajoutant que les consommateurs « Nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre des années pour obtenir des décisions. »

LIRE AUSSI Temu-Shein : la guerre absurde du prêt-à-porter low-costEn mars 2024, Temu comptait 75 millions d’utilisateurs dans l’Union européenne. La Fédération allemande des organisations de consommateurs avait déjà accusé le site d’afficher des avis trompeurs sur les produits vendus et d’induire les consommateurs en erreur sur l’affichage de réductions de prix, et avait obtenu gain de cause.


Quitter la version mobile