Skip to content
Possible nouveau « convoi de la liberté » | Trudeau croit que la police est prête





(Ottawa) Les forces policières ont « beaucoup appris » du « convoi de la liberté » version 2022, et devraient être en mesure de mieux gérer l’arrivée d’un éventuel nouveau convoi, a déclaré Justin Trudeau.


«Je m’attends à ce que les outils à la disposition des forces de police soient mis en place pour s’assurer que nous n’avons pas une répétition de l’occupation qui a blessé tant de gens au cours de la dernière année», a déclaré Justin Trudeau lors d’une conférence de presse à Vancouver vendredi. .

« Je pense que nous avons beaucoup appris, et je pense que les forces de police ont beaucoup appris, de ce qui s’est passé en février dernier », a-t-il également déclaré en réponse à une question d’un journaliste qui lui demandait également si un appel à la Loi sur les mesures d’urgence a été exclu immédiatement.

L’un des organisateurs du « convoi de la liberté » qui a paralysé les rues du centre-ville l’hiver dernier, James Bauder, a assuré vendredi sur sa page Facebook que « oui, nous préparons un ‘convoi de la liberté’ 2023 à l’échelle nationale ».

Selon le plan publié sur les réseaux sociaux par ce cofondateur de l’organisme Canada Unity, des véhicules de l’ouest et de l’est du pays convergeraient à Ottawa le 17 février, et resteraient installés dans la capitale jusqu’au 20 février.

Le gouvernement Trudeau a invoqué le 14 février 2022 la Loi sur les mesures d’urgence dans le but de libérer le centre-ville d’Ottawa des camions qui l’occupaient depuis environ trois semaines. Il a été en vigueur pendant 10 jours avant d’être révoqué.

Son invocation fait l’objet d’une étude de la Commission sur l’état d’urgence, qui doit déterminer s’il était justifié. Le juge Paul Rouleau, qui préside les travaux, doit remettre son rapport au Parlement d’ici le 20 février – dans un contexte, donc, où un nouveau convoi serait en route vers Ottawa.


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.