Pour les écologistes européens, « c’est la Bérézina »

« Le Danemark envoie un message fort à l’Europe. » Comme le rapporte le journal de Copenhague Politique, Les électeurs du royaume scandinave, à contre-courant de la tendance européenne, ont placé un parti écologiste (Socialistisk Folkeparti, Verts/ALE) en tête des élections du 9 juin, avec 17,4% des suffrages. Ce résultat, combiné à la première position obtenue aux Pays-Bas par la coalition GroenLinks-PvdA, rapportée par le CNRC, sera cependant loin de suffire à faire sourire les écologistes européens, dont les résultats à l’échelle du continent s’apparentent à une débâcle.

« Les projections pour le nouveau Parlement européen montrent un recul du groupe des Verts de la quatrième à la sixième place, avec 53 sièges », contre 72 lors de la dernière législature, précise au Royaume-Uni le Gardien.

Inondations

« Pour les Verts, c’est la Bérézina », ou « la soupe aux grimaces », lancements en Belgique Le Libre, avant de citer la chaude réaction de « L’eurodéputée belge Saskia Bricmont » :

« Il va falloir faire le point. La manière dont nous réalisons le projet écologique