pour ne rien manquer des temps forts de la Grande Boucle

Le Tour de France s’élance le samedi 29 juin de Florence (Italie) pour arriver à Nice le 21 juillet. Vous êtes en vacances et souhaitez profiter d’une sieste après le déjeuner sans manquer aucune étape incontournable ? Vous regardez la course d’un seul œil au bureau ? N’êtes-vous qu’à moitié intéressé par cette épreuve mythique qui peut, il est vrai, manquer de rythme ? Notre guide de la sieste sauvera votre juillet.

Dans les vingt et une étapes du parcours officiel, nous avons répertorié les sprints, ascensions et autres moments de tension (comme les « chemins blancs » de la septième étape, sentiers crayeux à travers les vignes des coteaux champenois, sur près de 13 kilomètres, à l’approche de Bar-sur-Aube) pour établir une chronologie prévisionnelle des moments forts à ne pas manquer – sans oublier un autre temps fort, les deux tours des élections législatives des 30 juin et 7 juillet. Nous avons aussi identifié des chronos potentiellement plus bas, parfaits pour prévoir une sieste, puisque c’est une pratique vertueuse (y compris au bureau).

Attention toutefois : si l’on peut prévoir les longues étapes plates grâce à l’analyse du parcours, il nous est impossible d’anticiper une échappée dopée par le panache, une attaque collective d’une équipe espagnole, l’explosion en plein vol d’un coureur britannique ou encore un bordure inattendue à la sortie d’une forêt berrichonne sur la dixième étape.

Cliquez sur ce lien pour ajouter tous les moments forts du Tour de France 2024 à votre calendrier

Les lignes représentent la difficulté des montées, et pas le profil exact du pas.

Temps faible

Points forts

Ascension

Série « En graphisme » des Décodeurs met en lumière l’actualité sous forme visuelle. Retrouvez tous les articles dans notre rubrique.