Pourquoi M6 lance-t-elle une nouvelle plateforme de streaming gratuit ?

M6+ remplace 6Play, avec plus de contenus et d’innovations technologiques. « C’est un 6Play survitaminé », explique le directeur général des programmes du groupe.

Publié


Temps de lecture : 7 minutes

Frédéric de Vincelles est le directeur général des programmes du groupe M6, en charge des plateformes et du sport. Alors que M6 co-diffusera l’Euro de football à partir du 14 juin, le groupe innove et lance, le 15 mai, sa nouvelle plateforme de streaming gratuit, M6+. Issu de la précédente plateforme 6Play, il était important selon lui de changer de nom puisqu’il accompagne des changements majeurs, « M6+ est créé sur la base du 6Pplay, c’est un 6Play survitaminé »il a dit.

Cette évolution passe par une augmentation de son offre avec un doublement du nombre d’heures de contenus, « on passe à 30 000 heures, 11 000 heures de séries, soit plus de 300 séries disponibles et 300 films », explique Frédéric de Vincelles. Sans oublier toutes les saisons de leurs grandes marques comme « L’amour est dans le pré » et « Top Chef ».

L’augmentation du catalogue n’est que la face cachée de l’iceberg puisque l’innovation réside aussi dans les fonctionnalités techniques selon Frédéric de Vincelles. « D’ici la fin de l’année, un moteur de recherche sera déployé pour permettre de trouver un programme utilisant l’intelligence artificielle. » Il suffira donc par exemple d’écrire : « J’aimerais revoir l’épisode où Lois et Clark s’embrassent » et le moteur le trouvera tout de suite.

La plateforme évolue et se diversifie en donnant également accès à des podcasts audio, ceux de RTL en l’occurrence, « donc on mélange la vidéo et l’audio », souligne-t-il.

Du 14 juin au 14 juillet 2024, M6 sera co-diffuseur de 13 des 25 matchs de l’Euro de football, dont la finale. La chaîne a également obtenu les droits des Coupes du monde de football 2026 et 2030. Un coût que le directeur général explique peut « ours seul », sans exclure de sous-licencier certains matchs pour lesquels elle semble avoir déjà reçu des manifestations d’intérêt.

Le sport est selon lui un domaine stratégique qui permet d’accroître les audiences alors que les médias eux-mêmes sont en déclin, notamment auprès des plus jeunes. « Avoir de grands événements, notamment sportifs, est très important pour nous, car cela place M6 dans l’univers audiovisuel comme une chaîne leader, une chaîne premium », se réjouit Frédéric de Vincelles, avant de conclure que « Le sport permet d’élargir les audiences, ce qui est quand même assez magique. »

Regardez cette interview en vidéo :

Quitter la version mobile