Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Poutine ordonne d’augmenter de 15 % le nombre de soldats dans l’armée russe


Le président russe Vladimir Poutine a signé vendredi un décret ordonnant une augmentation de 15 % du nombre de soldats dans l’armée russe, qui a expliqué cette augmentation par « l’augmentation des menaces » liées au conflit en Ukraine.

• Lire aussi : L’armée russe dit avancer « dans toutes les directions » en Ukraine

• Lire aussi : Kiev annonce une nouvelle attaque nocturne russe avec des missiles et 25 drones

• Lire aussi : Ukraine : Zelensky sur le front de l’Est, six morts dans des frappes russes

L’armée doit compter 2,2 millions de membres, dont 1,32 million de militaires, selon ce décret publié par le gouvernement. Le précédent décret, datant d’août 2022, fixait le nombre d’adhérents prévus à 2 millions, dont 1,15 million de militaires.

Concrètement, sans compter le personnel civil, cela représente une augmentation de 169 372 militaires, soit près de 15 % de la force de combat actuellement constituée.

Le ministère russe de la Défense, dès l’annonce de ce décret, a publié un communiqué expliquant cette augmentation.

« L’augmentation du nombre des forces armées est due à une augmentation des menaces dirigées contre notre pays et liées à la conduite de l’opération militaire spéciale (en Ukraine) et à la poursuite de l’expansion de l’OTAN », a-t-il déclaré. -indique-t-il.

« Un renforcement des forces armées combinées de l’Alliance près des frontières russes et le déploiement de moyens de défense aérienne et d’armes de frappe supplémentaires sont en cours », a-t-il assuré.

Le ministère a toutefois assuré que cette augmentation de ses effectifs se fera « par étapes », sur la base d’engagements volontaires, et qu’aucune « mobilisation (militaire) n’est prévue ».

En septembre 2022, face à de sérieuses difficultés sur le front, la Russie a ordonné une mobilisation militaire, poussant des centaines de milliers de jeunes hommes à fuir le pays pour éviter un recrutement forcé et susciter le mécontentement.

Depuis, le front s’est stabilisé et les autorités russes privilégient le recrutement sur une base volontaire, promettant des salaires élevés et des avantages sociaux à ceux qui décident de s’enrôler.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page