Skip to content
Près de 21 millions de dollars pour les patrons de Bombardier

La rémunération des patrons de Bombardier de 21 millions de dollars en 2021 demeure très élevée, mais est « plus raisonnable », selon le Mouvement pour l’éducation et la défense des actionnaires (MÉDAC).

• Lisez aussi : Une société d’État aux petits soins pour un important client de Bombardier

• Lisez aussi : L’Ex-C Series ne sera plus un gouffre financier, déclare Fitzgibbon

« C’est plus raisonnable qu’avant quand on regarde les chiffres des années précédentes », concède le directeur du Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC), Willie Gagnon.

« On ne dit pas que c’est bien, mais c’est mieux », tranche-t-il.

L’an dernier, le ratio de rémunération de Bombardier était de 58, inférieur à celui de 2020 (124), 2019 (93), 2018 (132) et 2017 (134), selon les calculs du MÉDAC.

Le ratio de rémunération compare la rémunération de l’employé le mieux payé (souvent le PDG) à la rémunération moyenne des employés.

« C’est moins qu’avant, mais c’est quand même deux fois plus élevé que ce qu’on trouve raisonnable », souligne du même souffle Willie Gagnon du MÉDAC, qui estime que la fourchette idéale devrait se situer entre 20 et 30.

Au passage, il mentionne que le ratio de rémunération de Bombardier est meilleur que celui des grandes institutions financières, à l’exception de Desjardins qui publie également son propre ratio.

Chez Desjardins, les ratios de rémunération étaient bien inférieurs à ceux de Bombardier en 2021 (47), 2020 (36), 2019 (34), 2018 (35) et 2017 (32).

Démantèlement

Selon Willie Gagnon, ces chiffres sont toutefois à prendre avec des pincettes car la rémunération moyenne des employés de Bombardier a bondi de 25 000 $ lorsque l’entreprise est passée de 70 000 employés à 13 800 employés.

« Nous sommes mécontents du démantèlement de l’entreprise, mais nous sommes heureux du succès qu’elle rencontre avec sa nouvelle version », dit-il.

Bombardier célébrait mardi la livraison de son 100e avion Global 7500 de son histoire à un client fortuné venu le visiter pour l’occasion à Dorval. Dans un point de presse, le PDG de Bombardier, Eric Martel, a confirmé que l’avionneur réalisait des bénéfices depuis l’an dernier avec l’avion.

Le MÉDAC est d’avis que d’autres ratios devraient également être calculés et divulgués par les entreprises, notamment ceux des employés par pays et ceux basés sur le revenu moyen de la population générale ventilé par pays.

Ratios de rémunération et de rémunération des meilleurs patrons chez Bombardier

  • PDG – Éric Martel : 7,6 M$ (58.13)
  • Vice-président – ​​Peter Likoray : 4,5 M$ (33.81)
  • Vice-président – ​​Daniel Brennan : 3,5 M$ (26,79)
  • Vice-président – ​​Bart Demosky : 3 millions de dollars (23.25)
  • Vice-président – ​​Paul Sislian : 2,9 M$ (22.06)
  • Employé moyen : 131 168 $

Source : MÉDAC


journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.