Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Prix ​​de l’électricité: hausses plafonnées à 3 %, jure Legault

Les hausses des tarifs d’électricité résidentiels seront toujours plafonnées à 3 % sous un gouvernement caquiste, jure François Legault. Toutefois, son vice-ministre de l’Énergie est plus nuancé.

Le premier ministre a rencontré lundi le nouveau chef d’Hydro-Québec, Michael Sabia. Il dit avoir mis cartes sur table.

«Je n’aurais pas pu être plus clair. Quand on regarde les tarifs résidentiels au Québec, il n’est pas question de les augmenter au-delà du moindre de l’inflation ou de 3 %, a promis François Legault mercredi. Les hausses de tarifs d’Hydro-Québec ne dépasseront jamais l’inflation ou 3 %, selon le montant le moins élevé, contrairement à ce qui a été fait dans le passé par le Parti libéral et le Parti québécois, (…) le gouvernement caquiste ne fera jamais ça !

Le premier ministre assure du même coup que le mégaprojet de la suédoise Northvolt, une usine de batteries pour véhicules électriques en Montérégie, n’aura aucun impact sur les prix pour les citoyens.

«Je veux rassurer tous les Québécois, ce qu’on fait avec Northvolt, la batterie, ça sera payant, ça n’aura aucun impact sur les tarifs résidentiels»,

Radio-Canada a révélé mercredi des propos tenus par le PDG d’Hydro-Québec lors d’une réunion Zoom avec des employés de l’entreprise publique en septembre. Il précise que les tarifs de la société étatique devraient être augmentés dans les années à venir en raison des coûts des nouvelles fournitures qui seront plus élevés.

François Legault a répondu qu’Hydro-Québec appartient à 100 % au gouvernement du Québec, donc aux Québécois.

Après 2025, nous verrons !, dit Fitzgibbon

Mais son ministre de l’Économie et de l’Énergie s’est montré plus nuancé sur ce qui se passera après le 31 mars 2025, date à laquelle prendra fin la loi plafonnant les tarifs hydroélectriques à 3 %.

« Il n’y a pas d’autre augmentation prévue avant le 31 mars 2025, après, on verra ! », a lancé Pierre Fitzgibbon, en point de presse à l’Assemblée nationale. Il a précisé que son gouvernement n’avait pas l’intention de reporter l’échéance de la loi. « Le projet de loi 2 est en vigueur jusqu’en 2025, cela ne changera pas. »

Le ministre a rappelé que c’est la Régie de l’énergie qui est responsable de la tarification, et non Hydro-Québec.

« La Régie travaille à revoir le coût des services et sur cette base, on a souvent des tarifs qui vont augmenter. M. Sabia a dit que probablement les coûts des services vont augmenter, donc la Régie décidera peut-être qu’il pourrait y avoir des coûts supplémentaires », a-t-il ajouté.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.


journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page