Skip to content
Projet de loi C-21 |  Le lobby des armes à feu exhorte Ottawa à reculer

(Ottawa) Le projet de loi C-21 va trop loin, selon la Coalition canadienne pour les droits des armes à feu. Elle dénonce un amendement déposé la semaine dernière qui constituerait « la plus grande interdiction d’armes à feu de l’histoire du Canada » et accuse le gouvernement libéral de faire de la politique sur le dos des chasseurs.


« Il capture à peu près tout ce que je possède personnellement et j’ai une collection assez étendue », a déclaré Tracy Wilson, vice-présidente de la coalition pour les relations publiques, lors d’une conférence de presse mercredi.

L’amendement déposé en commission la semaine dernière ajoute des précisions à la définition d’une arme à feu prohibée. Les armes semi-automatiques, y compris les fusils de chasse, dont le chargeur peut être modifié pour contenir plus de cinq cartouches sont interdites, de même que celles qui peuvent tirer des projectiles d’une énergie initiale de plus de 10 000 joules et celles dont la surface intérieure du canon est de 20 millimètres ou Suite.

Les fusils SKS, une arme de chasse populaire, pourraient être interdits, selon la Coalition canadienne pour les droits des armes à feu.

Dans une entrevue avec La Presse canadienne mardi, le ministre de la Sécurité publique, Marco Mendicino, a déclaré que le gouvernement voulait seulement renforcer l’interdiction réglementaire des armes d’assaut comme l’AR-15 en incluant cette définition dans le projet de loi. C-21.

« Le gouvernement n’a aucune intention – aucune intention du tout – de s’attaquer aux armes d’épaule et aux fusils de chasse », a-t-il déclaré.

L’idée est de faire en sorte que les fabricants d’armes à feu ne puissent pas contourner l’interdiction en modifiant leurs modèles pour pouvoir les vendre sur le marché canadien.

« S’ils voulaient que cela n’affecte que certains calibres, ils auraient dû les nommer », a déclaré M.moi Wilson. Le problème est qu’ils nomment la marque et le modèle, et cela inclut tous les pistolets de ce modèle. »

En mai 2020, le gouvernement libéral a déclaré l’interdiction de plus de 1 500 modèles d’armes à feu et de variantes de ce qu’il considère comme des armes d’assaut comme l’AR-15 et le Ruger Mini-14. Le projet de loi C-21 vise à rendre cette interdiction permanente.

La Coalition canadienne pour les droits des armes à feu a l’appui des conservateurs, qui croient également que la définition proposée par les libéraux interdit des centaines de milliers d’armes à feu, dont de nombreuses armes à feu sans restriction.

Avec La Presse Canadienne


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.