Quand Erri De Luca joue au mikado

Dannées Impossible (Gallimard, 2020), Erri De Luca a magistralement orchestré la rencontre dans les Alpes, piolet à la main, de deux anciens protagonistes des Années italiennes de plomb : l’un, qui avait dénoncé l’autre à la police, l’a payé de sa vie. . De Luca nous emmène à nouveau sur la montagne, cette fois à la frontière de l’Italie et de la Slovénie, en suivant un vieil horloger qui aime camper seul et voit une jeune gitane fuyant un mariage imposé par sa famille de forains frapper à la porte de son tente.

C’est a priori « la rencontre fortuite »(…) d’une machine à coudre et d’un parapluie » dont parlait Lautréamont : il ne croit qu’à la logique et à la minutie – il a réparé tant d’horloges qu’il voit tout à travers les règles du mikado, ce jeu de patience et maîtrise de soi. Au contraire, elle ne croit qu’aux signes astraux et aux lectures de la paume qu’elle lit avec le savoir hérité de son peuple, et regrette amèrement l’ours qu’elle a montré après l’avoir dressé – pas exactement l’animal capable de s’imposer au mikado.

À LIRE AUSSI Erri De Luca, entre terre et cielQuelque chose rapproche cependant la jeune gitane illettrée du vieux solitaire qui aime citer Epicure : elle fuit non seulement sa famille, qui considère son honneur bafoué, mais aussi la police qui traque les sans-papiers ; elle a créé une fondation qui se charge de régulariser les sans-abris clandestins. Ce qu’elle fait, après lui avoir trouvé, dans le port voisin de Grado, un emploi sur le (…) Lire la suite