Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

quand Gérard Depardieu tenait des propos sexuels et sexistes devant la caméra lors d’un voyage en Corée du Nord en 2018


Alors qu’il voyageait avec le scénariste et réalisateur Yann Moix pour le 70e anniversaire du régime nord-coréen, l’acteur a tenu de nombreux commentaires obscènes. « Complément d’investigation » diffuse des images inédites tournées lors de ce séjour.

Article rédigé par

franceinfo – avec enquête complémentaire

France Télévisions

Publié


Temps de lecture : 4 min

Gérard Depardieu, lors d'une visite d'un haras en Corée du Nord en 2018. (ENQUÊTE COMPLÉMENTAIRE / FRANCE 2)

Ces images sont inédites et auraient pu être oubliées. En 2018, Gérard Depardieu s’est rendu en Corée du Nord pour le 70e anniversaire du régime, aux côtés de l’écrivain et réalisateur Yann Moix. A son retour, ce dernier réalise un documentaire, qui ne sera jamais vendu ni diffusé. L’émission « Complément d’enquête » a pu visionner près de 18 heures d’images filmées sur place et en publier des extraits dans le cadre d’une enquête consacrée à Gérard Depardieu*, diffusée jeudi 7 décembre sur France 2. L’acteur multiplie, dans diverses circonstances, les violences sexuelles commentaires et grognements suggestifs.

.  -

« Complément d’enquête » : les propos sexuels de Gérard Depardieu en Corée du Nord en 2018

. – (ENQUÊTE COMPLÉMENTAIRE / FRANCE 2)

L’interprète désigné pour accompagner l’acteur et écrivain français, notamment, fait l’objet de nombreuses avances et allusions sexuelles tout au long du séjour. Visiblement gênée, elle tente de détourner la conversation avec des expressions polies – « e« En général, je n’aime pas être remarqué »Elle répond – qui n’arrête pas Gérard Depardieu, très insistant. « Moi qui suis un grand chasseur, je vais toujours voir ce qui ne veut pas être vu, se montrer. » Lors d’une visite de la Tour du Juche, monument à la gloire de l’idéologie de Pyongyang, il s’est distingué par des vulgarités, des bruits de bouche et des grognements, très audibles dans les images diffusées par « Enquête complémentaire ».

Remarques obscènes tout au long de la visite

En visite dans un haras, l’acteur partage une lecture sexuelle et misogyne de l’équitation. « Les femmes adorent monter à cheval, leur clitoris frotte contre le pommeau de la selle (…) Ce sont de grosses salopes », assure-t-il, sans qu’aucun des hommes qui l’accompagnent ne réagisse. Au passage d’un cavalier d’une dizaine d’années, il poursuit : « Si (cheval) galope, elle jouit. A son interprète, il propose de monter à cheval. « Ça fait du bien »justifie-t-il, avant d’ajouter que les femmes qui pratiquent l’équitation « comme… quelque chose d’autre, beaucoup ».

Gérard Depardieu ne semble jamais quitter le registre sexuel. Après être monté sur une balance pour se peser, il annonce à son interprète, adossé à un mur : « 124 (kg), 124 chérie ! Et maintenant, je ne suis pas en érection. En position debout : 126 ! » « Tout est en bois ici, comme ma bite », « J’ai une poutre dans mon pantalon »se vante-t-il encore, avant d’informer qu’il allait profiter d’une photo pour « toucher le cul » de son interprète, assis à côté d’elle. Impossible de savoir s’il est passé à l’action ce jour-là.

Un « nerf monstrueux »

Contacté, l’avocat de Gérard Depardieu et Yann Moix n’a pas répondu aux sollicitations du « Complément d’enquête » concernant ce sursis. Mais au retour du voyage, l’écrivain s’arrêta dans Paris-Match un portrait élogieux de l’acteur. « Il ne s’excuse pas de vivre et se comporte à Pyongyang comme on se comporterait à Châteauroux, il se lie d’amitié avec tout le monde, il fait rire tout le monde. »

« Il a stupéfié les Nord-Coréens par les questions qu’il posait, sa présence énorme et son culot monstrueux. »

Plus récemment, en avril, Yann Moix s’exprimait sans enthousiasme sur le comportement de Gérard Depardieu, confiant à Figaro : « Je l’ai montré à une stagiaire de 20 ans, elle a craqué au bout de 20 minutes ». « Il y a des phrases… Je pense qu’il y a beaucoup de gens aujourd’hui qui sont choqués, ou qui font semblant d’être choqués, par ce que peut dire Gérard. »

Au moins seize femmes, dont treize ont témoigné auprès de Mediapart, accusent l’acteur de violences sexistes et sexuelles. Gérard Depardieu est également mis en examen depuis 2020 pour viols et agressions sexuelles après les accusations de l’actrice Charlotte Arnould, qui témoigne également dans « Complément d’enquête ».


* Le magazine d’investigation propose une longue enquête, jeudi 7 décembre, sur le comportement de l’acteur Gérard Depardieu, visé par de multiples accusations et deux plaintes pour viols et agressions sexuelles, dont une déposée après le tournage du documentaire.

L’enquête s’intéresse également aux propos tenus par Gérard Depardieu lors d’entretiens avec la presse dans les années 1970 et 1990, alors qu’il était au faîte de sa gloire. Il raconte ensuite avoir participé à des viols dans sa jeunesse, des propos qu’il a ensuite contestés.

« Une enquête complémentaire » a permis d’obtenir des images inédites tournées en Corée du Nord, de rencontrer des actrices et des techniciens qui mettent en cause Gérard Depardieu, d’autres professionnels du cinéma ayant travaillé avec lui, mais aussi des proches qui le défendent. A voir, à partir de 23 heures, sur France 2, franceinfo.fr et france.tv.

grb2 FR

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page