Quand les influenceurs montent sur scène dans les bureaux de vote pour les législatives

Depuis ce matin, de nombreux créateurs de contenus encouragent leur public à voter aux élections législatives et comptent bien donner l’exemple en s’y rendant eux-mêmes.

Enveloppe bleue, carte électorale et démarche assurée. Sur Instagram, de nombreux créateurs de contenu se présentent aux urnes pour voter au premier tour des législatives anticipées. Ces professionnels de la communication et du réseau ont rapidement transformé cela en contenu « mode de vie » pour leurs abonnés. Alors que les influenceurs racontent habituellement leur dimanche sur leur compte, ils entendent montrer que le fait de se rendre aux urnes est une étape importante dans leur routine. Une manière d’inciter leur public à faire de même.

La YouTubeuse Léna Situations, suivie par plus de 5 millions de personnes sur Instagram, a par exemple photographié sa carte électorale. Une image éphémère publiée dans son « histoire » Instagram, où ses abonnés ont l’habitude de suivre son quotidien quasiment heure par heure. Sa collègue Marine LB, qui propose également du contenu centré sur sa vie, a choisi de poster une photo similaire. « Allez mes marmottes du dimanche, on se lève du canapé !!!!! J’ai essayé de vous faire venir en pyjama, c’est pas grave », écrit-elle avec humour sur la photo. L’influenceuse Styletonic, de son côté, a écrit un « Aujourd’hui, nous votons !!! »sur la photo de son café du matin.

Les YouTubeurs dits « lifestlye » (qui racontent leur quotidien sur les réseaux sociaux) ont montré ce matin à leurs abonnés leur décision d’aller aux urnes.
Capture d’écran du Figaro

Sur X, le journaliste indépendant Vincent Manilève a compilé les témoignages d’autres YouTubeurs ayant participé à l’élection. On y voit Carlito, du duo vidéo Mcfly et Carlito, poster une photo de son enveloppe bleue dans l’isoloir. Son collègue Cyprien a photographié son jeune fils en train de déposer le bulletin de vote de ses parents dans l’urne. « Voté »écrit-il simplement. Un cliché similaire à celui du YouTubeur fitness Tibo Inshape. Le vidéaste, devenu il y a quelques semaines le plus suivi de la plateforme avec 19 millions d’abonnés, a également illustré en images le moment où son enveloppe tombe dans l’urne.

Des « stories » pour informer et prendre position

Et si le numéro 2, Squeezie, ne montre pas son enveloppe, ce dernier donne des recommandations à son public. « Aujourd’hui, nous devons aller voter ! », a-t-il écrit dans sa story. Il y a quinze jours, il avait déjà appelé sa communauté à se mobiliser contre le RN. « Pour savoir où se trouve votre bureau de vote, cliquez ici », ajoute le créateur de contenu avec un lien vers le site service-public.fr. Et d’ajouter : « La carte électorale n’est pas obligatoire, il suffit d’une pièce d’identité (carte d’identité/passeport/permis de conduire/carte sanitaire) avec photo ». Une synthèse d’informations également reprise par le journaliste et youtubeur Hugo Décrypte. « Ne soyez pas stupide, un pass Navigo ne fonctionne pas »Complétez celui-ci.

Certains influenceurs en profitent pour interagir avec leur communauté. «Je suis conscient que la politique est pleine de gens qui ne pensent qu’à leurs intérêts personnels et que nous avons perdu confiance en cela, que nos votes ne résoudront pas tous les problèmes du pays. Mais comme d’habitude, nous essayons simplement de voter pour le moins pire, de voter pour ce qui fera le moins de mal aux gens en dessous de nous. »souligne le streamer et YouTuber Billy sur son compte. « Allons voter, c’est extrêmement important »insiste le créateur de contenu.

Certains influenceurs envoient des messages à leurs communautés et leur rappellent qu’une carte d’électeur n’est pas nécessaire pour pouvoir voter.
Capture d’écran de Figaro

La YouTubeuse Sally a quant à elle créé un sondage dans sa story Instagram où elle demandait à ses abonnés d’indiquer s’ils allaient aux urnes. Avant de poster une photo de son trajet en train vers Strasbourg et de donner ses intentions de vote. « Je vais littéralement à Strasbourg (ma ville natale) juste pour le plaisir de déposer dans l’urne un bulletin contre l’extrême droite. A l’origine, je devais faire une procuration mais je préfère venir en personne, c’est mon petit moment de bien-être du jour ! »elle témoigne.

Plus qu’une simple photo, sur TikTok les influenceurs publient même des vidéos de leur passage au bureau de vote cette fin d’après-midi. C’est le cas du TikToker Just Riadh, suivi par 7 millions de personnes sur le réseau social. « Il faut aller voter, c’est tout ! Papa, réveillons-nous », commence le jeune homme, qui ne cesse d’ironiser tout au long de la vidéo. Sa communauté peut le voir prendre les différents bulletins de vote, se glisser dans l’isoloir, déchirer celui du RN et discuter avec ses parents une fois son vote exprimé. « C’est à vous de voter, faites-le, c’est très important, car si on ne vote pas, on ne contrôle rien »conclut-il sur un ton, cette fois, très sérieux.