Skip to content
« Quand vous autorisez la transpiration, pourquoi pas la salive? »


L’entraîneur d’enfance de Virat Kohli, Rajkumar Sharma, estime que la décision d’interdire l’utilisation de la salive sur le ballon est injuste pour les quilleurs. Selon Sharma, qui est également l’entraîneur de l’équipe de Delhi, comme le jeu est fortement chargé en faveur des frappeurs, les quilleurs méritent que quelque chose leur arrive.

Annonçant des changements aux règles du cricket, qui entreront en vigueur le 1er octobre, le Marylebone Cricket Club (MCC) a déclaré que l’utilisation de salive, de bonbons à la menthe ou de bonbons sera considérée comme « toute autre méthode déloyale de modification de l’état du ballon ». La déclaration du MCC disait :

« Les nouvelles lois n’autoriseront pas l’utilisation de salive sur le ballon, ce qui supprime également les zones grises des joueurs de champ mangeant des bonbons sucrés pour modifier leur salive à appliquer sur le ballon. »

Réagissant au développement, Sharma a exprimé sa déception. Partageant ses réflexions sur Khelneeti podcast, il a dit:

«Les quilleurs devraient avoir une certaine liberté. Il y a tellement de pistes mortes où il n’y a rien pour les quilleurs – pas de spin ou de swing. Nous jouions un match du Trophée Ranji à Guwahati et il n’y avait aucune aide pour les quilleurs.

Voici quelques changements majeurs apportés à la loi sur le cricket par le MCC qui entreront en vigueur le 1er octobre 2022. Que pensez-vous de ces changements ? 🤔#CricketTwitter https://t.co/R8jmH4NIMW

L’homme de 56 ans a ajouté:

«Si les quilleurs peuvent appliquer de la salive et essayer de faire reculer le swing, cela est également arrêté. Ce n’est pas quelque chose d’injuste et il n’était pas nécessaire de faire une telle question. Lorsque vous autorisez la transpiration, pourquoi ne pas saliver ? Je ne pense pas que la salive ou la menthe fasse une énorme différence. Même si les quilleurs obtiennent un petit avantage, ce n’est que juste pour eux.

L’utilisation de menthe ou de substances similaires sur le ballon a provoqué de nombreuses controverses dans le passé, les joueurs de cricket étant même interdits pour la même chose.


« Parfois, les joueurs reviennent en mâchant des chewing-gums après les pauses » – Saba Karim soutient l’interdiction de la salive

L’ancien gardien-batteur indien Saba Karim a partagé un point de vue contrasté sur l’interdiction de la salive par le MCC. Selon lui, la bonne décision a été prise car trop de controverses en ont éclaté. Il a précisé :

« C’est la bonne décision. Nous avons vu de nombreuses fois qu’une controverse inutile a été créée. Parfois, les joueurs reviennent mâcher des chewing-gums après les pauses, puis appliquent de la salive sur le ballon. Ce n’est peut-être pas intentionnel, mais parfois ces choses peuvent devenir inévitables. Et ce faisant, si la forme de la balle est modifiée et que les quilleurs reçoivent une plus grande assistance, cela va à l’encontre des règles du jeu. »

Karim a ajouté :

« Pendant la pandémie, la salive était interdite. Le comité technique a analysé que la salive n’apporte aucun avantage supplémentaire, elle n’est donc pas nécessaire. Vous pouvez utiliser la sueur pour faire briller la balle.

Outre l’interdiction de la salive, le MCC a également décidé de supprimer la stigmatisation entourant le « Mankading ». Il a précisé qu’un frappeur qui s’épuise à la fin du non-attaquant pour avoir quitté son pli trop tôt est une forme légitime de renvoi.




Sports Grp1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.