quel avenir pour la réforme de l’assurance chômage en cas de changement de majorité ?

DÉCRYPTION – Gabriel Attal a assuré que la réforme entrerait en vigueur le 1er juillet, comme prévu. Des propos qui contrastent avec ceux tenus la veille par Emmanuel Macron.

Tournez vite la page. Ce jeudi matin, le Premier ministre a assuré sur France Inter que le décret réformant l’assurance chômage serait bien pris. « d’ici le 1er juillet ». Des propos clairs et concis qui contrastent avec les explications du chef de l’Etat la veille. Face à des dizaines de journalistes et de membres de la majorité, Emmanuel Macron a alterné le chaud et le froid sur ce tour de vis en préparation. « Il s’agit d’une réforme importante pour le pays, voire indispensable. Elle est supposée, «  il a commencé. Avant de donner rapidement l’impression de se rétracter. « Si certains veulent l’améliorer, changez-le (…) Je ne peux pas vous dire que je crois à la co-construction et vous dire que c’est intangible », a ensuite ajouté le chef de l’Etat.

Ces atermoiements sont d’autant plus surprenants que la réforme de l’assurance chômage est la dernière grande réforme de la majorité qui pourrait aboutir. Contrairement au projet de loi sur la fin de vie par exemple, ce texte est réglementaire, et ne nécessite donc pas de vote de l’Assemblée nationale. Le Premier ministre a donc tenu à rappeler deux choses. D’une part, que le décret suivait son cours. Le Conseil d’Etat doit donc se prononcer rapidement sur le projet envoyé par le gouvernement…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 79% à découvrir.

Vente flash

1€ par mois pendant 3 mois. Sans engagement.

Déjà inscrit? Se connecter