quelle série regarder ce week-end ?

CONTREette semaine, l’originalité est au rendez-vous sur les plateformes de streaming. À contre-courant des séries guinchées sur la monarchie anglaise comme La Couronne Ou Les TudorsPrime Vidéo dessine Ma dame Jane, adaptation du roman du même nom de Cynthia Hand, Brodi Ashton et Jodi Meadows. Une réécriture comique et féministe du sombre destin de Lady Jane, reine britannique du XVIe sièclee siècle déposé et mis à mort par Marie Tudor, surnommée Bloody Mary.

Direction ensuite l’Afrique du Sud avec la première série sud-africaine produite par Canal+, Fileurs, dans l’air de Rapide et furieux. Il nous plonge dans le monde de « filage »le chaos euphorique du dérapage des voitures, qui représente la porte de sortie pour un jeune membre de gang. Enfin, sur Netflix, la saga SupraCell, écrit et réalisé par le rappeur Rapman (gagnant d’un Bafta pour le film) Histoire bleue en 2020), relate le sort des Londoniens issus des quartiers populaires, dont les superpouvoirs vont leur donner du fil à retordre.

Ma Lady Jane : fantasmes à la cour britannique

Et si on réécrivait l’histoire ? C’est tout le défi audacieux de cette série qui s’inspire de la vie de Jane Grey, surnommée « reine des neuf jours » en raison de la brièveté de son règne. Dans cette fiction aux allures de parodie, le roi Édouard VI, censé succomber à la tuberculose, ne meurt pas, tandis que Lady Jane Grey et son mari Guilford Dudley échappent à la guillotine. Obsédée par les livres et dotée d’un fort caractère, Lady Jane sauve la souveraine d’un (…) Lire la suite