Raphaël Glucksmann attaqué par Nadia Hai pour être venu soutenir la candidate de gauche

POLITIQUE – Une arrestation surprise. Raphaël Glucksmann s’est rendu à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines le 27 juin pour manifester son soutien à Aurélien Rousseau. Une visite qui s’est conclue par un échange houleux avec la candidate de Renaissance Nadia Hai, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en haut de l’article.

Législatives 2024 : les triangulaires, ces matchs à trois qui pourraient être cruciaux après le premier tour

Avant d’être opposés dans la 7e circonscription des Yvelines, Nadia Hai et Aurélien Rousseau étaient dans le même camp. La première, députée sortante Renaissance, a été ministre déléguée à la Ville en 2020 et 2022. Le second a été ministre de la Santé en 2023 mais a marqué une rupture avec la macronie en démissionnant après le vote de la loi sur l’immigration en décembre dernier. Elle est aujourd’hui occupée par le PS et la place publique par le Nouveau Front populaire.

Alors que Raphaël Glucksmann s’apprêtait à partir rejoindre Aurélien Rousseau et des militants, Nadia Hai a interpellé l’eurodéputé qui montait dans sa voiture pour dénoncer son alliance avec les insoumis et le parachutage d’Aurélien Rousseau.

Juste avant l’altercation, Raphaël Glucksmann avait également envoyé un message au camp présidentiel. « Pour qu’il n’y ait pas de majorité d’extrême droite, la macronie n’a qu’une chose à faire, c’est de sortir du ni-ni »et de dire  » très clairement que la priorité des priorités est d’empêcher le RN d’avoir une majorité absolue » a-t-il déclaré à la presse. Aux élections européennes du 9 juin, le RN est arrivé premier dans la circonscription de Conflans-Sainte-Honorine. Il est représenté à cette élection par Babette de Rozières.

Voir aussi sur Le HuffPost :

Législatives 2024 : Marine Tondelier veut une rencontre avec le centre et la droite pour parler de désengagement

Elections législatives 2024 : depuis Paris, Victor Wembanyama appelle à « s’éloigner des extrêmes »