Skip to content
Rapports du SPVM |  Explosion des vols de véhicules à Montréal

Les vols, notamment ceux de véhicules, ont nettement augmenté à Montréal depuis la fin de la pandémie, un phénomène amplifié par la pénurie de voitures neuves due à la pandémie, selon les autorités.


Pour la première fois, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) publie des rapports statistiques sur les crimes commis sur le territoire de chacun de ses 29 postes de quartier.

Ces données, compilées par La pressefont état d’une nette augmentation du nombre de vols dans la ville l’an dernier par rapport à 2021, notamment en ce qui concerne les véhicules.

Pas moins de 7.161 « véhicules automobiles » ont été volés au cours des neuf premiers mois de 2022, soit une augmentation de 62% par rapport à la même période de l’année précédente.

Rapports du SPVM |  Explosion des vols de véhicules à Montréal

La pénurie en question

Selon le SPVM, ce phénomène s’explique en partie par la pénurie de véhicules causée par la pandémie.

« La pandémie de COVID-19 a provoqué des pénuries importantes dans tous les secteurs de l’économie, partout dans le monde. C’est le cas de l’industrie des semi-conducteurs, qui est la principale composante des puces électroniques, ces pièces essentielles à la fabrication des véhicules automobiles », indique le commandant Yannick Desmarais, dans un courriel envoyé à La presse.

« Du coup, le prix de ceux qui étaient déjà en circulation a également beaucoup augmenté, ce qui les a rendus d’autant plus attractifs pour les voleurs », poursuit-il.

Selon le capitaine Yannick Desmarais, les véhicules volés ne sont généralement pas destinés au marché de la revente local.

En effet, l’opération serait trop complexe, notamment à cause des numéros de série, qui permettent aux autorités de les retracer au moment de leur immatriculation.

À Montréal, la majorité des véhicules volés seraient plutôt destinés à «l’exportation outre-mer», notamment en raison de l’emplacement stratégique du port, précise-t-il. Dans un autre cas, le véhicule est démonté et ses pièces vendues sur le marché illégal local.

Un mode opératoire simple

L’augmentation du nombre de vols de voitures s’explique de façon très simple, selon Jesse Caron, expert automobile chez CAA-Québec : le nombre de voitures équipées de clés intelligentes ne fait qu’augmenter. Aucun des 10 véhicules les plus volés au Québec en 2020 n’avait plus de quatre ans, indique CAA-Québec.

Cet expert explique que les voleurs procéderont de manière très simple, c’est-à-dire en utilisant un « amplificateur » de signal à proximité du domicile de la victime, là où les clés intelligentes sont souvent stockées dans le portail. Un complice se tiendra alors près de la voiture ciblée, prêt à ouvrir la portière une fois le signal transmis à la voiture.

Un moyen simple de se prémunir contre un tel vol est de ranger vos clés dans un étui qui bloque les radiofréquences de type RFID.

Une version plus simple peut être de mettre les clés dans une boîte en métal avec un couvercle, comme une boîte à thé, explique Jesse Caron. Le blocage du volant est également une bonne alternative.

Le SPVM indique que depuis 2021, il a déployé des ressources additionnelles pour enquêter sur les vols de véhicules à moteur. « Une équipe intégrée regroupant différents services de police et dont nous faisons partie a été mise sur pied, également en 2021, pour unifier les efforts policiers afin de contrer le phénomène le plus efficacement possible », a ajouté le commandant Yannick Desmarais. .

Et les autres vols

En plus des vols de véhicules, les Montréalais signalent de plus en plus de vols depuis 2021. En effet, les vols et vols qualifiés sont en hausse, de 26 % et 18 % respectivement, toujours pour les trois premiers trimestres.

On note également une nette augmentation des effractions en France métropolitaine, où 4 616 événements de ce type ont été enregistrés au cours des neuf premiers mois de 2022, soit 27 % de plus que pour la même période en 2021.

Enfin, dans une autre catégorie, le nombre d’individus interpellés pour conduite avec facultés affaiblies a aussi nettement augmenté l’an dernier par rapport aux neuf premiers mois de 2021; 758 conducteurs ont été interpellés pour excès d’alcool cette année-là, contre 1.040 en 2022, toujours durant les trois premiers trimestres de l’année.

Avec la collaboration de Pierre-André Normandin, La presse


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.