Skip to content
Rbi augmente le taux de pension à 5,40 %

Par CNBCTV18.com IST (Mise à jour)

mini

Le taux de prise en pension fait référence au taux auquel les banques commerciales empruntent de l’argent à la Reserve Bank of India.

Dans sa tentative de freiner l’inflation, le Comité de politique monétaire (MPC) de la Banque de réserve de l’Inde (RBI) a décidé d’augmenter le taux repo de 50 points de base (pb) à 5,40 %. La décision, annoncée par le gouverneur Shaktikanta Das, a été prise en commission lors de sa réunion politique bimensuelle.

Lire le texte complet ci-dessous :

S

déclaration sur les politiques de développement et de réglementation

Cette déclaration définit diverses mesures de politique de développement et de réglementation relatives à (i) la réglementation et la supervision ; (ii) Marchés Financiers ; et (iii) les systèmes de paiement et de règlement.

I. Réglementation et supervision

1. Direction principale sur la gestion des risques et le code de conduite

Externalisation des services financiers

Les entités réglementées (ER) utilisent de plus en plus l’externalisation comme moyen de

réduire les coûts ainsi que pour bénéficier d’une expertise non disponible en interne. Bien que l’externalisation d’une activité autorisée soit une décision opérationnelle des ER, elle expose les ER à divers risques.

La Reserve Bank of India a, de temps à autre, publié plusieurs directives/instructions sur la gestion des risques liés à l’externalisation des services financiers aux banques commerciales régulières (à l’exclusion des banques rurales régionales (RRB)), des sociétés financières non bancaires (NBFC), du financement du logement Entreprises (HFC) et banques coopératives.

En vue de mettre à jour et d’harmoniser les directives existantes, d’adopter et d’intégrer les meilleures pratiques mondiales et de permettre aux ER d’avoir toutes les instructions actuelles sur l’externalisation des services financiers en un seul endroit pour référence, la Reserve Bank propose de publier un projet de Reserve Bank of India (Managing Risks and Code of Conduct in Outsourcing of Financial Services) Directions, 2022, pour commentaires publics sous peu. La portée de ces directives est élargie pour inclure également les RRB, les banques locales (LAB), toutes les institutions financières indiennes, les sociétés d’information sur le crédit et les banques de paiements non programmés.

2. Inclusion des sociétés d’information sur le crédit (SIC) dans la réserve

Banque – Programme de médiateur intégré (RB-IOS) 2021 et extension du

Mécanisme de Médiateur interne (OI)

Le programme d’ombudsman intégré de la Banque de réserve (RB-IOS) 2021, couvre

Entités réglementées (ER) telles que les banques commerciales programmées, y compris les banques urbaines

les banques coopératives, les sociétés financières non bancaires (NBFC) et les banques coopératives primaires non programmées avec une taille de dépôt de 50 crores ₹ et plus.

Afin d’élargir la base du RB-IOS, il a été décidé d’inclure également les sociétés d’information sur le crédit (CIC) dans le cadre du RB-IOS 2021. Cela fournira un mécanisme de recours alternatif gratuit aux clients des ER pour les réclamations contre CIC. En outre, en vue de renforcer le règlement interne des réclamations des CIC et de le rendre plus efficace, il a également été décidé de placer les CIC dans le cadre du médiateur interne (OI).

II. Marchés financiers

3. Standalone Primary Dealers (SPD) – extension de la portée des

Activités

À l’heure actuelle, les concessionnaires primaires autonomes (SPD) sont autorisés à entreprendre

opérations en devises étrangères à des fins limitées. En vue de renforcer le rôle des SPD en tant que teneurs de marché, sur un pied d’égalité avec les banques exerçant des activités de négociant principal, il est proposé de permettre aux SPD d’offrir toutes les facilités de tenue de marché de change telles qu’elles sont actuellement autorisées aux courtiers agréés de catégorie I, sous réserve de directives prudentielles.

Cette mesure donnerait aux clients du forex un éventail plus large de teneurs de marché dans la gestion de leur risque de change, élargissant ainsi le marché du forex en Inde. Une présence plus large sur le marché améliorerait la capacité des SPD à fournir un soutien aux activités d’émission primaire et sur le marché secondaire des titres d’État, qui resteraient au centre des activités des négociants principaux. Les règlements à cet égard seraient publiés séparément.

4. Autoriser les négociants principaux autonomes à négocier des transactions étrangères offshore

Marché des swaps indexés à un jour réglés en devises

Les banques indiennes ont été autorisées, en février 2022, à effectuer des transactions sur le marché offshore des swaps indexés au jour le jour en devises étrangères (FCS-OIS) avec des non-résidents et d’autres teneurs de marché en vue de supprimer la segmentation entre les marchés OIS onshore et offshore et d’améliorer l’efficacité de la découverte des prix.

Les négociants primaires autonomes (SPD) sont également des teneurs de marché, comme les banques, sur le marché OIS onshore. Il a maintenant été décidé que les SPD autorisés en vertu de l’article 10(1) de la FEMA de 1999 seront également autorisés à effectuer des transactions FCS-OIS directement avec des non-résidents et d’autres teneurs de marché. Les instructions nécessaires seront émises sous peu.

5. Comité de référence MIBOR

Swap indexé au jour le jour basé sur le taux interbancaire de Mumbai (MIBOR)

(OIS) sont les dérivés de taux d’intérêt (IRD) les plus largement utilisés dans le

marché terrestre.

L’utilisation de contrats dérivés basés sur MIBOR a augmenté avec les mesures prises par la Banque de réserve pour diversifier la base de participants et faciliter l’introduction de nouveaux instruments IRD. Dans le même temps, le taux de référence MIBOR, calculé sur la base des opérations d’argent au jour le jour exécutées sur la plateforme d’appel NDS dans la première heure après l’ouverture du marché, est basé sur une fenêtre étroite de transactions.

À l’échelle internationale, il y a eu une transition vers des taux de référence alternatifs avec des

bases de participants (au-delà des banques) et une plus grande liquidité. Au milieu de ces développements, il est proposé de mettre en place un comité pour entreprendre un examen approfondi des questions, y compris la nécessité d’une transition vers un référentiel alternatif, et suggérer la voie la plus appropriée pour aller de l’avant.

III. Systèmes de paiement et de règlement

6. Permettre au système de paiement de factures Bharat (BBPS) de traiter les transactions transfrontalières

Paiements de factures entrants

Bharat Bill Payment System (BBPS), détenu et exploité par NPCI Bharat BillPayLtd. (NBBL), a transformé l’expérience de paiement de factures dans le pays. BBPS offre une plate-forme interopérable pour une expérience de paiement de factures standardisée, un mécanisme centralisé de règlement des réclamations des clients, des frais de commodité uniformes pour les clients, etc.

Plus de 20 000 facturiers ont été intégrés au système et plus de huit transactions crore sont traitées sur une base mensuelle. BBPS n’est actuellement accessible qu’aux résidents en Inde.

Pour faciliter aux Indiens non-résidents (NRI) le paiement des services publics, de l’éducation et d’autres factures au nom de leur famille en Inde, il est proposé de permettre au BBPS d’accepter les paiements entrants transfrontaliers. Cela bénéficiera également au paiement des factures de tout émetteur de factures embarqué sur la plate-forme BBPS de manière interopérable. Les instructions nécessaires seront publiées sous peu.


cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.