Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Redmayne souffre alors que le hurleur de Socceroo envoie le Sydney FC à un début d’horreur sous la domination de Brisbane




Le début de saison horrifique du Sydney FC s’est poursuivi avec un doublé d’Henry Hore et une erreur d’horreur du gardien des Socceroos Andrew Redmayne, les condamnant à une deuxième défaite consécutive pour lancer la saison de la A-League.

Brisbane revenait au Suncorp Stadium et cherchait à se venger après avoir perdu contre les Sky Blues lors de la finale de la Coupe d’Australie il y a à peine trois semaines et a été d’une grande valeur pour sa victoire 3-0.

Ils n’auraient pas pu rêver d’un meilleur départ – Hore ouvrait le score en 48 secondes – ou d’une plus grande aide de leur adversaire, compte tenu du hurleur de Redmayne.

Le gardien a été vendu légèrement à découvert par Gabriel Lacerda et, alors qu’il se précipitait pour dégager, il a envoyé le ballon directement dans les airs pour donner une finition simple à Nikola Mileusnic.

Hore en a ajouté un autre peu après la pause et c’était tout pour le match en tant que concours, avec une enquête inévitable sur la performance de Sydney.

Bien qu’ils aient impressionné lors de la pré-saison et remporté la coupe, c’est le deuxième week-end consécutif où ils ont été confortablement battus et n’ont pas encore troublé les buteurs cette saison.

Melbourne Victory a réussi à les garder à bout de bras et à les punir à la pause le week-end dernier pour remporter une victoire 2-0 et Brisbane a suivi le même modèle.

Les Roar se sont montrés beaucoup trop compacts et bien organisés sans le ballon et, lorsque leur presse intervenait, constamment dangereux en transition. Seule une série d’arrêts de Redmayne a permis de maintenir le score respectable en première mi-temps.

Steve Corica – qui a été averti en première mi-temps par pure frustration – examinera à quel point son équipe était ouverte aux contres rapides et avec quelle facilité son nouvel attaquant, Fabio Gomes, a été exclu du match. Pour la deuxième fois consécutive, il fut privé de service.

La première mi-temps a mal commencé, s’est aggravée et s’est terminée dans une frustration abjecte pour le Sydney FC. Après avoir concédé à Hore dès la première minute, ils ont ensuite aggravé la situation avec l’erreur de Redmayne.

Entre les surfaces, ils auraient pu affirmer qu’ils étaient la meilleure équipe, avec une possession contrôlée contre une défense de Roar bondée, mais à chaque extrémité, ils ont lamentablement échoué.

Le but de Hore provenait d’un turnover élevé et de l’erreur de Redmayne d’une mauvaise passe en retrait de Lacerda, donnant à Brisbane toute l’impulsion dont ils avaient besoin pour pousser encore plus haut.

Leur blocage était serré et, lorsqu’ils se disputaient la possession, ils se déplaçaient immédiatement vers Mileusnic sur l’aile droite qui prenait continuellement du retard.

L’ailier a créé deux occasions pour Tommy Waddingham, seulement pour que Redmayne refuse à deux reprises l’adolescent, l’un des arrêts d’un effort véritablement de classe mondiale intervenu quelques secondes seulement après son hurleur.

À la fin de la mi-temps, il a également empêché Hore de porter le score à 3-0 avec un autre arrêt qu’il a dû effectuer.

Ce fut une première mi-temps étrange, dont la meilleure preuve est peut-être que Redmayne avait été proche des meilleurs joueurs de Sydney malgré l’une des pires erreurs de sa carrière.

Corica a lancé un deuxième attaquant à la mi-temps, mais avant même que Pat Wood n’ait touché le ballon, c’était 3-0.

Encore une fois, c’est le pressing haut qui a fonctionné, avec une coterie de milieux de terrain de Roar entourant Gomes pour récupérer le ballon, puis passant immédiatement en mode attaque. Hore, encore une fois, était le bénéficiaire et a terminé bas au-delà de Redmayne.

Sydney a eu des occasions tardivement, avec Macklin Freke amené dans le match à plusieurs reprises par Lolley avant que Gomes n’envoie une tête libre à côté.

The Roar n’a jamais disparu pendant la pause. Hore aurait peut-être réussi son tour du chapeau et Redmayne a dû économiser à nouveau pour refuser Mileusnic.

Le dernier acte est revenu à Quinn MacNicol, qui est devenu le troisième plus jeune joueur de l’histoire de la A-League à 15 ans.



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page