Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Rédoine Faïd condamné à 14 ans de prison pour son évasion de prison en hélicoptère

Le braqueur récidiviste Rédoine Faïd a été condamné, dans la nuit de mercredi à jeudi, à 14 ans de réclusion criminelle pour sa spectaculaire évasion de la prison de Réau en hélicoptère en 2018. De son côté, son frère Rachid Faïd a écopé de 10 ans de réclusion criminelle pour l’avoir aidé à s’évader. .

2 minutes

Le braqueur récidiviste Rédoine Faïd a été condamné, dans la nuit du mercredi 25 au jeudi 26 octobre, à 14 ans de réclusion criminelle par la cour d’assises de Paris, pour sa spectaculaire évasion en hélicoptère de la prison de Réau en 2018.

Il était notamment jugé pour « évasions répétées en bande organisée » et « détournement d’avion », avec onze autres personnes soupçonnées de l’avoir aidé à préparer ou à réaliser cette évasion, ou de l’avoir assisté pendant les trois mois de cavale qui suivi.

Son frère Rachid Faïd a été reconnu coupable de l’avoir aidé à s’évader en prenant en otage un pilote d’hélicoptère, qui avait atterri devant la prison le 1er juillet 2018. Il a été condamné à 10 ans de prison. .

La lecture des peines prononcées contre les autres accusés se poursuit.

Dix minutes pour s’évader et trois mois de cavale

L’évasion avait duré dix minutes. Profitant de l’absence de lignes de sécurité – elles ont depuis été installées – un commando de trois hommes cagoulés a atterri à bord d’un hélicoptère, détourné sous prétexte d’un premier vol, dans la cour d’honneur de la prison.

Alors qu’un homme restait à bord de l’Alouette II, son arme pointée sur la tête du pilote, les deux autres étaient partis en lançant des fumigènes. L’un montait la garde, Kalachnikov à la main, tandis que le second, portant un brassard « policier », utilisait une meuleuse pour briser les serrures du couloir menant aux parloirs, où se trouvaient Rédoine Faïd et son frère Brahim.

Relâché, le braqueur, « très calme », s’est dirigé « tranquillement » vers la sortie, selon des témoins. L’hélicoptère est reparti sans aucun coup de feu.

Après trois mois de cavale, et des informations sur une figure masculine sous le niqab à Creil (Oise), la commune où il a grandi, Rédoine Faïd y a été arrêté le 3 octobre 2018 à 4 heures du matin chez l’ami d’un ami. neveu.

Avec l’AFP

France 24

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page