réhabiliter les bunkers à titre préventif ?

Publié


Durée de la vidéo : 2 minutes

En Allemagne, une association de maires réclame la rénovation urgente des bunkers de la Seconde Guerre mondiale.  Il y aurait 600 refuges, si l'on y ajoute ceux de la guerre froide, qui pourraient accueillir 500 000 personnes.  Les élus estiment qu’ils pourraient être utilisés si le conflit en Ukraine dégénère.

Allemagne : réhabiliter les bunkers pour la prévention ?
En Allemagne, une association de maires réclame la rénovation urgente des bunkers de la Seconde Guerre mondiale. Il y aurait 600 refuges, si l’on y ajoute ceux de la guerre froide, qui pourraient accueillir 500 000 personnes. Les élus estiment qu’ils pourraient être utilisés si le conflit en Ukraine dégénère.
(France2)

En Allemagne, une association de maires réclame la rénovation urgente des bunkers de la Seconde Guerre mondiale. Il y aurait 600 refuges, si l’on y ajoute ceux de la guerre froide, qui pourraient accueillir 500 000 personnes. Les élus estiment qu’ils pourraient être utilisés si le conflit en Ukraine dégénère.

Des centaines de bunkers construits sur le territoire allemand sont des vestiges de la Seconde Guerre mondiale et de la Guerre froide. Depuis une trentaine d’années, et la chute du mur, ils ne sont plus entretenus. Mais faut-il les remettre en service ? C’est ce que demande aujourd’hui une association de maires. « La situation a changé, il y a la guerre sur le sol européen, c’est une nouvelle menace »explique Timm Fuchs de la Fédération des villes allemandes.

Créer de petits abris

Le problème est que beaucoup ne peuvent pas être réhabilités, car ils ont été transformés en centres d’art ou en centres de loisirs. Mais environ 600 d’entre eux seraient restés tels quels, comme dans une station de métro berlinoise. Une réhabilitation coûterait très cher, car de nombreux travaux sont à prévoir : l’étanchéité des portes, des systèmes de ventilation ou de communication, sans oublier les pièces, qui ont complètement disparu. Si la réouverture des immenses bunkers semble peu probable, les autorités réfléchissent à créer de petits abris sur tout le territoire.