Skip to content
Rejeté 180 millions d’euros l’été dernier pour Kylian Mbappé parce que je savais qu’il voulait rester, avoue Nasser Al-Khelaifi

Le président du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaifi, a révélé qu’il avait rejeté les avances du Real Madrid d’une valeur allant jusqu’à 180 millions d’euros, car il était confiant de persuader Kylian Mbappe de prolonger son contrat avec le club. Le Français a signé un nouveau contrat avec le club français jusqu’en 2025.

La décision de Kylian Mbappe sur son avenir était apparemment le sujet le plus brûlant de Football européen comme la saga du Paris Saint-Germain, le joueur et Real Madrid devait durer tout l’été. Dans une tournure des événements choquante, le vainqueur de la Coupe du monde a annoncé qu’il était sur le point de rester au Parc des Princes quelques jours avant la finale de la Ligue des champions alors que le Français refusait de déménager au Real Madrid.

L’équipe espagnole a fait plusieurs offres pour signer l’attaquant du PSG l’été dernier alors qu’elle soumettait des offres d’une valeur de 180 millions d’euros pour emmener le Français au Santiago Bernabeu. La Ligue 1 L’équipe a rejeté toutes les approches et est restée ferme dans son approche pour persuader la star française de rester au club tout au long de la saison.

L’approche a porté ses fruits pour le club français puisque Mbappe a signé un contrat lucratif de trois ans avec le club jusqu’en 2025 alors qu’il cherchait à mener les ambitions du club parisien sur et en dehors du terrain. Le président du PSG, Al-Khelaifi, a affirmé que la haute hiérarchie du club était convaincue de garder Mbappe au club.

Parimatch

Explorez la revue Parimatch et découvrez de quoi le meilleur bookmaker de paris sur le cricket en Inde est capable!

Trouver

« J’ai rejeté 180 millions d’euros l’été dernier du Real Madrid pour Mbappe parce que je savais que Kylian voulait rester au PSG. Je le connais très bien, je sais ce que lui et sa famille veulent, et ils ne bougent pas pour l’argent. Il a choisi de jouer ici pour sa ville », a déclaré le président à Marca.

« Ce que nous faisons, nous le faisons parce que nous savons que nous le pouvons. Ce n’est pas notre style de parler d’autres ligues, clubs ou fédérations. Nous ne donnons pas de leçons et nous n’allons permettre à personne de nous donner des leçons. Chaque année, c’est pareil. Nous allons continuer à construire notre projet », a-t-il ajouté.

Suivez-nous sur Facebook ici

Restez connecté avec nous sur Twitter ici

Aimez et partagez notre page Instagram ici



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.