Rencontre avec les frères Alo-Emile, piliers unis du Stade Français

Paul Alo-Emile (en rose) et son frère Moïse (en bleu), deux piliers du Stade Français Paris.
Paul Delort/Le Figaro

Paul, l’aîné, et Moïse sont devenus incontournables à Paris. Où ils ont appris à s’aimer. Ils racontent, non sans émotion, leur belle histoire au « Figaro ».

Malgré leur taille imposante, leur arrivée se fait en douceur, comme des enfants qui ne veulent pas réveiller leurs parents en volant des bonbons dans le placard. Paul et Moïse Alo-Emile, les deux frères du Stade Français, ne sont pas les plus bavards. Mais probablement les plus beaux. Sur le canapé d’une loge du stade Jean-Bouin à Paris, les piliers australiens d’origine samoane ont évoqué ouvertement leur relation, entre émotion et éclats de rire.

Pourtant, ce lien fort qui les unit n’était pas immédiatement évident. Car les deux gars (128 kg pour Paul, 137 kg pour Moïse) ont neuf ans de différence, Paul étant l’aîné (32 ans). « En raison de cet écart d’âge, nous n’avons pas partagé beaucoup de moments ensemble. Quand j’avais 9 ans ans, il débute sa carrière professionnelle.Moïse dit avant que Paul ne continue : « Nous venons d’une famille de huit frères et sœurs. J’étais plus proche de mon grand frère. En plus, j’ai quitté la maison à 18 ans années. C’est…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 85% à découvrir.

Voulez-vous en savoir plus ?

Débloquez tous les objets immédiatement.

Déjà inscrit? Se connecter