Requins, bateaux électriques… Les bonnes histoires de l’oncle Donald

Requins, bateaux électriques… Les bonnes histoires de l’oncle Donald

Mais quelle mouche a piqué Donald Trump lors de son meeting à Las Vegas, dimanche à Sunset Park. Devant plusieurs milliers de partisans engagés dans sa cause, le candidat à la Maison Blanche s’est lancé dans un monologue mêlant bateaux électriques et requins.

Laissant ses plus proches observateurs perplexes, Donald Trump a débuté cet incroyable discours après s’être plaint du dysfonctionnement de son prompteur. Probablement la chaleur. Les températures dépassent les 40 degrés depuis une dizaine de jours dans la région.

Les histoires d’oncle Donald

Loin de son discours initial, l’ancien président a d’abord fustigé l’administration Biden pour avoir ordonné aux constructeurs de bateaux d’adopter les batteries électriques pour des raisons environnementales. Et puis, c’est à ce moment-là que Donald Trump s’est lancé dans une « vrille ». Devant un public favorable, il a raconté une rencontre avec un constructeur de bateaux de Caroline du Sud.

En cliquant sur » J’accepte « vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès au contenu de nos partenaires.

Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies

Selon Donald Trump, cet homme lui aurait dit que « c’est un problème ». « Ils veulent que nous fabriquions des bateaux entièrement électriques. Le problème est que le bateau est tellement lourd qu’il ne peut pas flotter. En plus, il ne peut pas aller vite à cause de son poids.

Électrocution ou morsure de requin ?

Donald Trump a alors demandé ce qui se passerait si le bateau coulait sous son poids ? Il faut suivre attentivement car c’est là que les requins entrent en action. « Vous êtes dans le bateau, vous avez une batterie extrêmement puissante, il est maintenant sous l’eau et il y a un requin à une dizaine de mètres. » À ce stade, l’ancien président a pris une tangente et a remis en question les attaques de requins qui se sont multipliées ces derniers temps.

Il revient ensuite à sa discussion initiale. « Alors j’ai dit, il y a un requin à dix mètres du bateau, dix mètres ou ici, est-ce que je vais être électrocuté si le bateau coule ? Est-ce que je reste sur le bateau et suis électrocuté, ou est-ce que je saute par-dessus le requin et ne suis pas électrocuté ? (…) Tu sais ce que je ferais s’il y avait un requin ou si tu étais électrocuté, je choisirais l’électrocution à chaque fois. Je ne m’approcherai pas du requin. Nous allons donc mettre fin à cette situation », a-t-il insisté, faisant référence à sa volonté de revenir sur la décision de l’administration Biden ordonnant aux constructeurs de bateaux d’adopter des batteries électriques.

Des réactions en chaîne sur les réseaux

Après cette sortie mémorable, de nombreuses personnalités américaines ont réagi et se sont moquées de l’ancien président. Stephen King, le romancier, a déclaré que c’était comme « écouter son oncle sénile à table après son troisième verre ». Animateur du Late Show sur NBC, Seth Meyers a également comparé la proposition de Donald Trump à un problème trouvé dans un manuel scolaire (« Math For Dummies by Dummies »).

Côté Web, de nombreux internautes ont sauté sur l’occasion pour se moquer de l’ancien président. Les artistes se sont amusés à utiliser l’intelligence artificielle générative pour représenter Donald Trump. D’autres ont moqué la fascination du candidat pour les requins. En 2013, il avait publié plusieurs tweets à ce sujet.

Stormy Daniels a également raconté la fascination du républicain pour le programme annuel Shark Week de Discovery Channel. Elle a dit qu’elle était allée le rencontrer au Beverly Hills Hotel à Los Angeles en juillet 2007, mais il était tellement absorbé par un documentaire qu’il n’a pas remarqué son arrivée.

Quitter la version mobile